La bourse ferme dans 7 h 45 min
  • CAC 40

    7 147,05
    -25,93 (-0,36 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 258,11
    -10,17 (-0,24 %)
     
  • Dow Jones

    35 028,65
    -339,82 (-0,96 %)
     
  • EUR/USD

    1,1360
    +0,0013 (+0,11 %)
     
  • Gold future

    1 840,90
    -2,30 (-0,12 %)
     
  • BTC-EUR

    36 938,97
    +323,08 (+0,88 %)
     
  • CMC Crypto 200

    996,62
    +1,87 (+0,19 %)
     
  • Pétrole WTI

    86,62
    -0,34 (-0,39 %)
     
  • DAX

    15 778,51
    -31,21 (-0,20 %)
     
  • FTSE 100

    7 595,37
    +5,71 (+0,08 %)
     
  • Nasdaq

    14 340,25
    -166,64 (-1,15 %)
     
  • S&P 500

    4 532,76
    -44,35 (-0,97 %)
     
  • Nikkei 225

    27 772,93
    +305,70 (+1,11 %)
     
  • HANG SENG

    24 952,35
    +824,50 (+3,42 %)
     
  • GBP/USD

    1,3632
    +0,0020 (+0,15 %)
     

Incendie dans un camp de Roms à Grenoble: le "chef du camp" mis en examen

·1 min de lecture
Une statue de Themis, la déesse de la justice, à Rennes, le 8 février 2011 - DAMIEN MEYER © 2019 AFP
Une statue de Themis, la déesse de la justice, à Rennes, le 8 février 2011 - DAMIEN MEYER © 2019 AFP

Un homme de 33 ans "assurant le rôle de chef d'un camp" de Roms de Grenoble a été mis en examen ce vendredi, soupçonné d'y avoir incendié un cabanon dont les occupants ne lui auraient pas payé de loyer, a annoncé le parquet.

Placé en détention provisoire, cet homme de nationalité roumaine "imposait sa loi sur le camp" et "demandait à chaque famille de s'acquitter d'un montant de 500 euros par mois pour bénéficier d'un emplacement et la jouissance de l'électricité produite par un groupe électrogène", selon le parquet, qui a confié l'enquête à la Sûreté départementale de l'Isère.

Mis en examen pour tentative d'homicide et destruction par moyen dangereux

"Un litige serait né du non-paiement de cette quittance par une famille" et le suspect aurait aspergé d'essence "un cabanon occupé par deux adultes et deux enfants en bas âge à ce moment-là", dans un geste qui "pourrait être interprété comme une mesure d'avertissement".

L'incendie, qui n'avait pas fait de blessé, avait partiellement ravagé samedi ce camp proche du centre-ville, ainsi que l'entrepôt d'une entreprise voisine.

Sans casier judiciaire, l'homme a nié être l'auteur de l'incendie et n'a pas reconnu être le chef du camp.

Il a été mis en examen pour tentative d'homicide et destruction par moyen dangereux.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles