La bourse est fermée

Incapable de suspendre les abonnements Navigo, la RATP provoque la colère des usagers

Malgré une fréquentation en chute libre sur ses lignes, la RATP devrait prélever ses abonnés en avril comme si de rien n’était.

L’abonnement Navigo ne sera définitivement pas le meilleur investissement de l’année. Avec l’épidémie de coronavirus, 90% des usagers habituels n’utilisent plus les transports en commun d’Île-de-France. Pourtant, les voyageurs confinés continuent de payer pour un service qu’ils n’utilisent plus. La formule annuelle d’abonnement prévoit bien une option pour suspendre temporairement ses mensualités, mais cette opération ne peut se réaliser qu’en agence commerciale ou sur un automate de la RATP.

Or, cette solution n’est “pas compatible avec les consignes sanitaires du confinement”, affirme l’exploitant des lignes de métros parisiennes, qui indique que “la suspension du passe Navigo n’est techniquement pas possible” pour le moment. Sur les réseaux sociaux, cette explication a provoqué la colère des usagers. “Donc on est confiné chez nous avec perte de salaire pour certains et il nous est impossible de suspendre notre carte Navigo ?”, peste un internaute.

En pleine période de confinement je suis donc obligée de sortir de chez moi pour valider la suspension de mon passe Navigo, très logique tout ça, merci la RATP, je me demande quelle case je vais cocher dans mon attestation dérogatoire”, s’interroge Joana. “Ça se passe comment pour la suspension du Navigo annuel pour avril ? Parce que 75,20 euros pour rien, c'est un peu embêtant quand même”, demande un autre.

La RATP n’a pas de solution

Contactée par Capital dès les premiers jours du confinement, la RATP indiquait pourtant réfléchir à une solution pour changer le mode de suspension des abonnements. Pour l’instant, cette réflexion semble au point mort. Selon Île-de-France Mobilités (IDFM), qui gère les abonnements, toute modification technique serait impossible. “C’est une situation exceptionnelle, nous sommes en train d’examiner le sujet pour apporter une réponse rapidement, nous avons eu à gérer l’adaptation de la nouvelle offre de transport, c’était (...)

Lire la suite sur Capital

Ce contenu peut également vous intéresser :

Au Danemark, on force les fonctionnaires à prendre des vacances
L’État devra verser 20.000 euros au militant écolo que Jean-Michel Aulas avait fait condamner
Des entreprises font signer des décharges aux salariés qu’elles obligent à travailler
29 cas positifs dans l’equipage du paquebot qui avait fait la fête en plein confinement
Un américain de 17 ans meurt du coronavirus après avoir été refusé dans une clinique privée