Marchés français ouverture 3 h 52 min
  • Dow Jones

    33 970,47
    -614,41 (-1,78 %)
     
  • Nasdaq

    14 713,90
    -330,06 (-2,19 %)
     
  • Nikkei 225

    29 898,57
    -601,48 (-1,97 %)
     
  • EUR/USD

    1,1734
    +0,0007 (+0,06 %)
     
  • HANG SENG

    24 094,36
    -4,78 (-0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    36 557,22
    -2 583,38 (-6,60 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 072,54
    -61,85 (-5,45 %)
     
  • S&P 500

    4 357,73
    -75,26 (-1,70 %)
     

Inégalité d’accès au vaccin: "tout le monde est perdant" face à la lenteur du projet covax

·2 min de lecture

Alors que plusieurs pays, dont la France, se lancent dans une campagne de rappel, les pays en développement affichent, eux, des taux de vaccination contre le covid-19 "extrêmement bas", remettant en cause l’efficacité du dispositif international Covax. Une lenteur de l'accès au vaccin pour tous qui pourrait pénaliser tout le monde, y compris les pays les plus riches.

Les plus de 65 ans et les personnes atteintes de comorbidités pourront bientôt prendre rendez-vous pour recevoir une troisième dose de vaccin contre le en France. , a annoncé ce jeudi 26 août le Premier ministre, sur RTL. , Hongrie, Allemagne, Royaume-Uni, États-Unis… Face à la montée en puissance du variant Delta, plus virulent, de plus en plus de pays ont fait le choix d’une troisième dose contre l’avis de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Mercredi 18 août, "quand le reste du monde attend sa première injection". "Il y a suffisamment de vaccins dans le monde mais ils ne vont pas aux bons endroits, dans le bon ordre", a alerté le conseiller du directeur général de l'OMS, Bruce Aylward. Selon les dernières données publiées par , près de 2,5% de la population africaine a reçu une première dose, contre 45% en Europe et 41% en Amérique du Nord. Une inégalité d’accès aux vaccins jugée "choquante" par Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de lOMS, ce mardi 23 août lors d’une réunion annuelle rassemblant des ministres de la Santé du continent africain.

" Il est préférable de partager les doses existantes avec d'autres pays, afin que ces derniers puissent augmenter leur première ou deuxième couverture vaccinale, et ensuite nous pourrons organiser les rappels. Nous demandons donc un moratoire de deux mois sur les rappels de vaccins. " - Tedros Adhanom Ghebreyesus , directeur général de l’OMS, mercredi 4 août.

Covax affaibli par la deuxième vague en Inde

Pour lutter contre l’, l'OMS et l'Alliance globale pour les vaccins et l'immunisation (Gavi) ont mis en place le dispositif international dès 2020. Et c’est en mars 2021 que les premiers pays à faibles revenus, en l’occurrence le Ghana et la Côte d’Ivoire, ont reçu les premières doses à l’initiative de ce projet financé par des fonds publics et privés. L’objectif? Vacciner au moins 20% de[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles