Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 167,50
    -20,99 (-0,26 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 064,14
    -8,31 (-0,16 %)
     
  • Dow Jones

    40 003,59
    +134,21 (+0,34 %)
     
  • EUR/USD

    1,0872
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    2 419,80
    +34,30 (+1,44 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 851,35
    +888,89 (+1,46 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 374,06
    +0,22 (+0,02 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,00
    +0,77 (+0,97 %)
     
  • DAX

    18 704,42
    -34,39 (-0,18 %)
     
  • FTSE 100

    8 420,26
    -18,39 (-0,22 %)
     
  • Nasdaq

    16 685,97
    -12,35 (-0,07 %)
     
  • S&P 500

    5 303,27
    +6,17 (+0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    38 787,38
    -132,88 (-0,34 %)
     
  • HANG SENG

    19 553,61
    +177,08 (+0,91 %)
     
  • GBP/USD

    1,2706
    +0,0035 (+0,28 %)
     

Impôts : seulement deux milliards d’euros de baisses pour les ménages, annonce Macron

Bloomberg / Contributeur

Deux milliards d’euros. C’est le montant des baisses d’impôt annoncées ce lundi 15 mai par Emmanuel Macron. Interrogé par TF1, le chef de l’État a confirmé que l’effort financier se concentrera sur les classes moyennes. Des ménages qui gagnent entre 1.500 et 2.500 euros par mois. Le président de la République s’est engagé à tenir sa promesse au cours de sa mandature “quand la trajectoire budgétaire le permettra”, a-t-il, néanmoins, précisé.

Concernant les modalités techniques, le chef de l’État a sollicité le gouvernement pour que ce dernier lui fasse des propositions. Dans une interview à L’Opinion, le 27 avril dernier, le ministre chargé des Comptes publics Gabriel Attal avait dévoilé que trois pistes étaient à l’étude : une baisse d’impôt sur le revenu, des cotisations sociales ou des droits de succession. Une annonce jugée “pas très sérieuse” par l’ancien magistrat à la Cour des comptes, François Ecalle, au regard de la situation des finances publiques.

>> Notre service - Réalisez jusqu’à 300 euros d’économies par an grâce à notre comparateur de tarifs bancaires

Interrogé sur la nature de ces baisses d’impôt, le locataire de l’Élysée a botté en touche, se contentant de préciser "qu’il y a plusieurs éléments qui permettent de toucher les classes moyennes”. “Je ne veux pas ici fermer des portes parce qu'il peut y avoir des choses intelligentes à faire sur une partie des charges que vous payez, des cotisations que vous payez quand vous êtes salarié.”

PUBLICITÉ

Selon Les Echos, un membre (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Voici combien les Français épargnent tous les mois
Baisser les droits de succession aiderait-il vraiment les classes moyennes ?
Chèque énergie bois : il ne reste plus que deux semaines pour faire la demande
Ce qu'il faut faire si vous n'avez pas reçu votre déclaration de revenus
Qui sont ceux qui vont recevoir le chèque énergie à partir de ce lundi 15 mai ?