La bourse ferme dans 4 h 43 min
  • CAC 40

    6 581,36
    +49,44 (+0,76 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 088,56
    +23,73 (+0,58 %)
     
  • Dow Jones

    35 058,52
    -85,79 (-0,24 %)
     
  • EUR/USD

    1,1812
    -0,0014 (-0,12 %)
     
  • Gold future

    1 798,90
    -0,90 (-0,05 %)
     
  • BTC-EUR

    34 028,12
    +1 966,16 (+6,13 %)
     
  • CMC Crypto 200

    940,97
    +64,74 (+7,39 %)
     
  • Pétrole WTI

    72,01
    +0,36 (+0,50 %)
     
  • DAX

    15 554,11
    +34,98 (+0,23 %)
     
  • FTSE 100

    7 012,51
    +16,43 (+0,23 %)
     
  • Nasdaq

    14 660,58
    -180,14 (-1,21 %)
     
  • S&P 500

    4 401,46
    -20,84 (-0,47 %)
     
  • Nikkei 225

    27 581,66
    -388,56 (-1,39 %)
     
  • HANG SENG

    25 473,88
    +387,45 (+1,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,3875
    -0,0004 (-0,03 %)
     

Impôts: que servent-ils à financer en France?

·2 min de lecture

DÉCRYPTAGE- Faisant partie des pays européens où la pression fiscale est la plus forte, la France compte beaucoup d’impôts différents. Mais à quoi servent-ils vraiment?

Avec des prélèvements obligatoires (impôts et cotisations sociales) qui représentaient 47,4% de son PIB en 2019, la a été une nouvelle fois le pays champion d’Europe de l’imposition (le poids fiscal moyen de l’ensemble de l’Union européenne était la même année de 40,2%). En contrepartie, l’action publique de l’État s’étend sur de nombreux secteurs.

Les impôts, un prélèvement au nom de l’intérêt public

Enseignement, sécurité, justice, solidarité, transports, culture, sports…, les impôts payés en France servent à financer différents services publics. Certains impôts sont d’ailleurs parfois collectés en vue d’un objectif particulier. C’est le cas par exemple des impôts locaux (, contribution à l’audiovisuel public…) qui financent le budget des collectivités locales et plus particulièrement le budget des communes.

En 2020, la loi de finances initiale affichait 293 milliards d’euros de recettes fiscales nettes (contre 14,36 milliards d’euros seulement de recettes non fiscales) inscrits dans le budget de l’État, pour 343,73 milliards de dépenses nettes. Une balance négative participant à un nouveau déficit budgétaire, déficit qui devrait atteindre selon le ministre de l’Économie . Avant remboursements et dégrèvements, le montant dépensé par l’État français dans son action publique s’élevait même à 478,53 milliards d’euros, une somme ventilée entre ses différentes missions.

L’Éducation et la Défense dans les principales dépenses

Avec 74 milliards d’euros dédiés, l’Enseignement scolaire est le poste de dépenses le plus important inscrit parmi les missions du budget général de l’État. Si les enfants vont à l’école gratuitement en France, le coût de la scolarité d’un élève allant de la maternelle au baccalauréat est estimé à 120.000 euros par le ministère de l’. En comptant les 28,66 milliards d’euros consacrés à la Recherche et l’Enseignement supérieur, l’Enseignement et la Recherche représentaient 21,5% de l’argent dépensé dans les missions du budget général de la France[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles