La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,51
    +28,42 (+0,45 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 034,25
    +34,81 (+0,87 %)
     
  • Dow Jones

    34 777,76
    +229,26 (+0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,2164
    +0,0095 (+0,79 %)
     
  • Gold future

    1 832,00
    +0,70 (+0,04 %)
     
  • BTC-EUR

    47 547,33
    -1 313,64 (-2,69 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 480,07
    +44,29 (+3,08 %)
     
  • Pétrole WTI

    64,82
    -0,08 (-0,12 %)
     
  • DAX

    15 399,65
    +202,95 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 129,71
    +53,54 (+0,76 %)
     
  • Nasdaq

    13 752,24
    +119,44 (+0,88 %)
     
  • S&P 500

    4 232,60
    +30,98 (+0,74 %)
     
  • Nikkei 225

    29 357,82
    +26,42 (+0,09 %)
     
  • HANG SENG

    28 610,65
    -26,85 (-0,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,3990
    +0,0098 (+0,70 %)
     

Impôts : les plus riches doivent-ils se méfier d'une hausse des taxes ?

Samuel AUFFRAY
·1 min de lecture
Une femme riche
Une femme riche

Faut-il s'inquiéter de la dette publique qui augmente en période de crise sanitaire ? Est-elle un danger immédiat ou plutôt à moyen terme pour les générations futures ? 31% des Français interrogés par OpinionWay (1), dans le cadre d'un sondage, pour Les Echos se disent « très inquiets ». Le total des « inquiets » grimpe même à 73%. Pourtant, une part importante des sondés souhaite une hausse des budgets de la Santé (68%), de la Recherche (58%), de la Police (44%) de l’Education nationale (42%), de la Justice (41%). Comment faire pour les financer ? En taxant les plus hauts revenus pour 72% des Français.

En février dernier, l’ancien patron de la SNCF Louis Gallois avait proposé la création d’un « impôt temporaire de solidarité » sur les plus hauts revenus, afin de financer l’aide aux Français les plus touchés par la crise, notamment les jeunes.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Ma banque a-t-elle un problème avec les femmes mariées ?
- Gaz et électricité : des fournisseurs d'énergie verte épinglés
- Revolut : les tarifs augmentent aujourd'hui, en voici le détail