La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 316,99
    -76,76 (-0,22 %)
     
  • Nasdaq

    14 074,73
    -99,42 (-0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    29 441,30
    +279,50 (+0,96 %)
     
  • EUR/USD

    1,2129
    +0,0006 (+0,05 %)
     
  • HANG SENG

    28 638,53
    -203,60 (-0,71 %)
     
  • BTC-EUR

    33 422,32
    +618,35 (+1,88 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 008,27
    -2,33 (-0,23 %)
     
  • S&P 500

    4 249,36
    -5,79 (-0,14 %)
     

Impôts des multinationales : "aucun détail qui fâche n'a encore été résolu” !

·1 min de lecture

La route menant à une fiscalité harmonisée des multinationales semble pour le moins semée d'embûches, au-delà du récent accord. Après des années de négociations infructueuses, les Etats du G7, à savoir le Royaume-Uni, la France, l'Italie, le Canada, le Japon, l'Allemagne et les Etats-Unis ont approuvé samedi à Londres une réforme qui semblait encore une vue de l'esprit il y a peu. Elle repose sur deux piliers: une répartition équitable, entre les pays, des recettes fiscales provenant des 100 entreprises les plus rentables au monde - dont les fameux Gafa - et un impôt mondial sur les entreprises à un taux d'au moins 15%.

"C'est une première étape très importante mais il y a encore du travail à faire pour aboutir à un accord au G20" des 9 et 10 juillet à Venise, puis "rallier la majorité des 139 pays qui négocient" sous l'égide de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), souligne une source proche des discussions. "Une négociation aussi compliquée, avec autant de parties prenantes, ne peut aboutir que s'il y a un effet d'entraînement", estime Sébastien Jean, directeur du Centre d’études prospectives et d’informations internationales (Cepii).

>> A lire aussi - Le G7 va tenter d’avancer sur l’impôt mondial sur les multinationales

Or l'administration Biden, en quête de ressources pour financer son méga-plan de relance, a donné une impulsion décisive selon lui. "Il y a une masse critique" de pays engagés dans le processus et "une volonté d’aboutir qui rend (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre armée mise sur la pépite de la quantique Pasqal, Parly salue des applications pour la défense “hautement stratégiques"
Un partenaire pour acquérir des compétences opérationnelles et réussir sa recherche d’emploi
PSA (Stellantis) toujours leader du classement des dépôts de brevets en France
CAC 40 : des statistiques clés attendues dans la journée mais des marchés qui demeurent dans l'expectative
Le pétrole peut-il encore exploser ?