Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    39 853,87
    -504,22 (-1,25 %)
     
  • Nasdaq

    17 342,41
    -654,94 (-3,64 %)
     
  • Nikkei 225

    39 154,85
    -439,54 (-1,11 %)
     
  • EUR/USD

    1,0842
    -0,0015 (-0,14 %)
     
  • HANG SENG

    17 311,05
    -158,31 (-0,91 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 622,68
    -166,77 (-0,27 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 355,00
    -10,90 (-0,80 %)
     
  • S&P 500

    5 427,13
    -128,61 (-2,31 %)
     

Impôts : les gagnants et les perdants de la «révolution fiscale» du Nouveau Front populaire

Impôts : les gagnants et les perdants de la «révolution fiscale» du Nouveau Front populaire

A la surprise générale, le Nouveau Front populaire est arrivé en tête des élections législatives, le 7 juillet, obtenant 195 députés (élus «divers gauche» inclus). Une majorité relative qui, selon la patronne des Ecologistes, Marine Tondelier, traduit la «victoire de la justice sociale». Car le Front populaire n’a eu de cesse de répéter son mantra durant la campagne : «les gros doivent payer gros, les petits doivent payer petit». La coalition de gauche, même si elle est loin de bénéficier d’une majorité absolue, espère encore mettre en place sa «révolution fiscale», qui touchera à la fois les revenus, le patrimoine et la succession des Français.

La gauche souhaite rétablir l’impôt de solidarité sur la fortune, supprimé en 2018 par Emmanuel Macron, tout en le renforçant pour lui permettre de lever 15 milliards d’euros par an. Non seulement son assiette comprendrait de nouveau les biens mobiliers, telles que les actions, mais elle intégrerait également le patrimoine professionnel. «Nous finançons nos dépenses en imposant l’argent oisif et non productif», a promis Alexandre Ouizille, sénateur socialiste, lors de la présentation du financement du programme du NFP, le 21 juin.

Une composante «climatique» serait également intégrée à cet ISF renforcé. Les actifs émetteurs de dioxyde de carbone - actions dans des sociétés polluantes par exemple - seraient alors soumis à une surtaxation. Le NFP a ainsi repris à plusieurs reprises les chiffres de l’ONG Oxfam : l'empreinte carbone des 10% (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Impôt : connaissez-vous la courbe de Laffer qui a fait «bugger» Marine Tondelier ?
LEP, Livret A : les législatives vont-elles avoir un impact sur leurs taux au 1er août ?
ETF actifs : quels sont les avantages de ce nouveau placement ?
Divorce : que faire si votre conjoint n'a pas déclaré un de ses comptes bancaires ?
Arnaque à la carte bancaire : un retraité perd 70 000 euros