Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 022,41
    -0,85 (-0,01 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 918,09
    -18,48 (-0,37 %)
     
  • Dow Jones

    37 986,40
    +211,02 (+0,56 %)
     
  • EUR/USD

    1,0661
    +0,0015 (+0,14 %)
     
  • Gold future

    2 406,70
    +8,70 (+0,36 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 728,25
    +1 143,95 (+1,92 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 385,94
    +73,32 (+5,59 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,24
    +0,51 (+0,62 %)
     
  • DAX

    17 737,36
    -100,04 (-0,56 %)
     
  • FTSE 100

    7 895,85
    +18,80 (+0,24 %)
     
  • Nasdaq

    15 282,01
    -319,49 (-2,05 %)
     
  • S&P 500

    4 967,23
    -43,89 (-0,88 %)
     
  • Nikkei 225

    37 068,35
    -1 011,35 (-2,66 %)
     
  • HANG SENG

    16 224,14
    -161,73 (-0,99 %)
     
  • GBP/USD

    1,2373
    -0,0065 (-0,52 %)
     

Ces impôts farfelus qui pourraient bien inspirer Bruno Le Maire

Ces impôts farfelus qui pourraient bien inspirer Bruno Le Maire

La France est, selon la Fondation Ifrap, «championne du poids des impôts dans la richesse nationale». Un palmarès qui ne va pas aller en s’arrangeant avec l’annonce, par l’Insee, du déficit français, prévu à 5,5% du PIB, soit bien plus que prévu. Il y a donc un trou dans la caisse de 154 milliards d’euros à combler, rappelle 20 Minutes. Le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, disposait en 2019 de pas moins de 483 impôts, taxes et cotisations. Le média s’est intéressé à des taxes, farfelues et parfois abolies, qui pourraient être remises au goût du jour.

Il existait une «taxe piano», instaurée en 1893, abandonnée au début du XXe siècle. Le gouvernement de l’époque estimait que les possesseurs de cet instrument onéreux avaient les moyens de s’acquitter d’une taxe de 10 francs par an, et par piano. Cet impôt a rapporté cinq millions de francs, la première année de son application. En 1789, un directoire eut l’idée de taxer les propriétaires… au prorata du nombre d’ouvertures de leurs biens immobiliers. Il fallait donc compter vingt centimes par fenêtre dans un village, soixante centimes dans une grande ville.

En 2012, le sénateur Yves Daubigny avait suggéré la mise en place d’une «taxe Nutella», plus simplement d'une taxe sur les importations d’huile de palme. Mais elle avait été rejetée à l’Assemblée. Le reste du monde n’était cela dit pas en reste en la matière. En Union soviétique, entre 1941 et 1992, existait une taxe sur l’absence d’enfant : les hommes et les femmes de 25 (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Arrêts de travail : le gouvernement songe à rallonger le nombre de jours de carence
Vie pro : après le plafond de verre, connaissez-vous la falaise de verre qui touche les femmes dirigeantes ?
Intelligence artificielle : «Qui a voulu effacer Alice Recoque », pionnière de l’IA en France ?
Déficit : le gouvernement ne touchera pas aux affections de longue durée, assure Bruno Le Maire
Finie la limite des 200 cigarettes : la France s'adapte au droit européen sur le tabac