La bourse ferme dans 2 h 7 min
  • CAC 40

    6 725,85
    +56,88 (+0,85 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 962,75
    +28,31 (+0,72 %)
     
  • Dow Jones

    33 852,53
    +3,07 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0392
    +0,0057 (+0,55 %)
     
  • Gold future

    1 770,60
    +6,90 (+0,39 %)
     
  • BTC-EUR

    16 207,18
    +293,15 (+1,84 %)
     
  • CMC Crypto 200

    399,68
    +10,95 (+2,82 %)
     
  • Pétrole WTI

    81,06
    +2,86 (+3,66 %)
     
  • DAX

    14 398,63
    +43,18 (+0,30 %)
     
  • FTSE 100

    7 594,21
    +82,21 (+1,09 %)
     
  • Nasdaq

    10 983,78
    -65,72 (-0,59 %)
     
  • S&P 500

    3 957,63
    -6,31 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    27 968,99
    -58,85 (-0,21 %)
     
  • HANG SENG

    18 597,23
    +392,55 (+2,16 %)
     
  • GBP/USD

    1,2015
    +0,0065 (+0,55 %)
     

Impôt sur le revenu : pourquoi sa généralisation séduit aussi bien le candidat LR Pradié que LFI

AFP/Archives - Geoffroy VAN DER HASSELT

Le candidat à la présidence du parti LR Aurélien Pradié souhaite que tout le monde participe à l'impôt sur le revenu, même symboliquement. Une proposition que l'on retrouve à gauche, mais critiquée par certains économistes et sociologues, arguant que tous les Français participent déjà à l'effort fiscal via la TVA et la CSG.

Avec moins d’un ménage sur deux assujetti à l’impôt sur le revenu en France, le sujet de discorde revient régulièrement dans le débat public : faut-il que tous les contribuables participent, même symboliquement, à l’impôt sur le revenu ? Le député Les Républicains Aurélien Pradié en a fait l'un de ses chevaux de bataille dans sa course à la présidence de son parti, dont le premier tour des élections se déroulera les 3 et 4 décembre. Dans un tweet publié samedi, il évoquait "la base symbolique d'un nouveau pacte fiscal" que constituaient "ces quelques euros" payés par chaque Français à travers l'impôt sur le revenu.

"Tout le monde paye déjà des impôts"

Une idée qui n’est pourtant pas la chasse gardée de la droite, puisque de l’autre côté de l’échiquier politique, Jean-Luc Mélenchon et la France Insoumise (LFI) l’avaient intégrée dans leur proposition de réforme fiscale en 14 tranches progressives à l'occasion de l'élection présidentielle et du programme commun de la Nupes pour les élections législatives.

"L’idée est d’envoyer un signal politique fort et républicain qui est que tout le monde contribue à la hauteur de ses moyens aux recettes de l’Etat", justifie aujourd'hui Eric Coquerel, député LFI et président de la commission des Finances. "Avec une TVA allégée sur les produits de première nécessité et les nouvelles tranches que nous proposons, continue-t-il, les premiers déciles paieront très peu, mais il y aura bien une légère imposition, car c'est important que tout le monde consente à l’impôt et ce à quoi il sert."

Lire aussiDébat LR: Ciotti-Retailleau-Pradié, le chouchou, l'intello et le gaucho

Si seuls 43% des ménages sont imposables en France, peut-o[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi