Marchés français ouverture 4 h 37 min
  • Dow Jones

    33 876,97
    +586,89 (+1,76 %)
     
  • Nasdaq

    14 141,48
    +111,10 (+0,79 %)
     
  • Nikkei 225

    28 727,27
    +716,34 (+2,56 %)
     
  • EUR/USD

    1,1912
    -0,0013 (-0,11 %)
     
  • HANG SENG

    28 409,12
    -79,88 (-0,28 %)
     
  • BTC-EUR

    27 374,47
    -2 543,57 (-8,50 %)
     
  • CMC Crypto 200

    783,68
    -66,66 (-7,84 %)
     
  • S&P 500

    4 224,79
    +58,34 (+1,40 %)
     

Impôt sur le revenu: ce que vous perdez peut-être en oubliant certaines réductions

·2 min de lecture

Alors que les derniers contribuables planchent sur leur déclaration de revenus, petit retour sur un oubli qui coûte cher à des milliers d'entre eux. Beaucoup oublient en effet de reporter sur leur déclaration les réductions d'impôts auxquelles ils ont droit à la suite de certaines dépenses qu'ils ont faites, comme de l'isolation, les frais d'études des enfants... Grâce à cela, le fisc empoche 1,6 milliard de plus. Et chaque ménage concerné (vous, peut-être?) paie 1.757 euros de trop!

Régions après régions, les Français ont quasiment tous rempli . Seuls les départements aux nombres les plus élevés, comme ceux d'Ile-de-France par exemple, ont encore quelques jours pour remplir ce document. Ou plutôt, pour le vérifier. Et éventuellement le corriger. Car avec la déclaration préremplie, ce pensum n’en est plus tout à fait un.

Lire aussi

Le piège de la déclaration pré-remplie

Mais cette facilité est aussi un piège. Car avec ce pré-remplissage, il est de plus en plus difficile de faire valoir les réductions d’impôts auxquelles on a droit. D’abord parce que le pré-remplissage nous incite à valider les yeux fermés, sans vérifier chaque point. Ensuite parce que les cases permettant de signaler ces dépenses ouvrant droit à des réductions d’impôts ne sont pas préremplies, et qu’elles sont souvent disponibles sur des formulaires spéciaux auxquels il faut savoir accéder.

Pourtant, ces réductions d’impôt correspondent à une dépense effectivement réalisée par le contribuable dans un domaine que souhaite favoriser l’Etat. Il ne s'agit donc pas de "profiter d'une ". Mais d'exercer un droit en utilisant des dispositifs légaux, contrepartie d'une dépense ou d'une prise de risque. Pourtant, chaque année, des milliers de contribuables oublient de reporter ces dépenses: comment mesurer l'importance de ces "oublis" qui enrichissent le fisc, mais appauvrissent les contribuables, qui paient donc un surcroît d'impôt? En comparant par exemple le montant des dons reçus par les associations () et le total des sommes déclarées au fisc au titre des dons aux œuvres tel qu’il apparaît dans les documents publiés par Bercy.

Quatre niches coûteuses... pour le contribuable

Avec notre partenaire , nous avons ainsi isolé plusieurs niches particulièrement négligées par les contribuables (voir tableau). Sur ces seules niches étudiées, le montant des réductions d’impôt qui auraient dû être réclamées et qui ne l’ont pas été atteint 1,6 milliard. C’est bon pour le fisc, qui empoche aut[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles