La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,14
    +96,81 (+1,54 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 017,44
    +64,99 (+1,64 %)
     
  • Dow Jones

    34 382,13
    +360,68 (+1,06 %)
     
  • EUR/USD

    1,2146
    +0,0062 (+0,51 %)
     
  • Gold future

    1 844,00
    +20,00 (+1,10 %)
     
  • BTC-EUR

    40 303,18
    -500,71 (-1,23 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,33
    +39,77 (+2,93 %)
     
  • Pétrole WTI

    65,51
    +1,69 (+2,65 %)
     
  • DAX

    15 416,64
    +216,96 (+1,43 %)
     
  • FTSE 100

    7 043,61
    +80,28 (+1,15 %)
     
  • Nasdaq

    13 429,98
    +304,99 (+2,32 %)
     
  • S&P 500

    4 173,85
    +61,35 (+1,49 %)
     
  • Nikkei 225

    28 084,47
    +636,46 (+2,32 %)
     
  • HANG SENG

    28 027,57
    +308,90 (+1,11 %)
     
  • GBP/USD

    1,4102
    +0,0050 (+0,36 %)
     

Impôt sur le revenu : n’oubliez pas vos exonérations et crédits d’impôt pour abandon de loyer

·1 min de lecture

La déclaration des revenus fonciers n’est pas forcément la plus aisée. Contrairement aux salaires ou aux pensions de retraite, ces revenus ne sont pas pré-remplis par l’administration fiscale dans votre formulaire en ligne. Charge aux propriétaires bailleurs de renseigner eux-mêmes les informations liées à leur bénéfice foncier dans le formulaire dédié. Pour ce faire, rendez-vous sur le site sur impots.gouv.fr puis, en étape 3 “Revenus et charges”, cliquez sur la case “Revenus fonciers” et sélectionnez la déclaration annexe des revenus fonciers 2020 n° 2044. Une fois vos salaires vérifiés, vous voici en page “REVENUS FONCIERS”, les revenus fonciers imposables doivent alors être remplis en case 4BA. Pour déterminer ce montant, cliquez dans la colonne de gauche sur “Annexe n°2044”. Vous n’avez plus dès lors qu’à vous laisser guider.

>> Notre guide complet de l’investisseur. Pourquoi investir dans l’immobilier ? Avec quels avantages fiscaux à la clé ? Comment tirer le meilleur rendement de sa ou ses location(s) ?

Attention, si vous êtes propriétaire d’un bien que vous avez loué en 2020 à une entreprise et que vous lui avez consenti un abandon de loyer entre le 15 avril et le 31 décembre, vous devez impérativement ne pas déclarer les sommes en question. “Le fisc accepte de ne pas pénaliser les bailleurs qui ont joué le jeu”, explique Estelle Billi, ingénieur patrimonial chez Advenis Gestion Privée. Cette précision, qui peut paraître superflue, n’a pourtant rien d’anodin selon l’experte (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

De nouvelles mesures pour doper l’épargne salariale
Donations : qui sont les Français qui en profitent le plus ?
Franchise en base de TVA : principe et fonctionnement
La taxe sur les transactions financières des Républicains est-elle réaliste ?
Assurance vie : notre comparatif des taux de plus de 800 contrats