Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    37 887,16
    -96,08 (-0,25 %)
     
  • Nasdaq

    16 031,02
    -144,07 (-0,89 %)
     
  • Nikkei 225

    39 232,80
    -290,75 (-0,74 %)
     
  • EUR/USD

    1,0635
    -0,0011 (-0,11 %)
     
  • HANG SENG

    16 600,46
    -121,23 (-0,72 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 408,11
    +1 179,13 (+1,99 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    5 096,14
    -27,27 (-0,53 %)
     

Impôts : quelle amende du fisc si vous validez votre déclaration de revenus 2023 en retard ?

En retard - © Drobot Dean - stock.adobe.com
En retard - © Drobot Dean - stock.adobe.com

Léger retard : une majoration de 10%

Quand vous déclarez vos revenus hors délai, vous complétez une « déclaration tardive ». La pénalité : une majoration de 10% de l'impôt sur le revenu.

Premier réflexe : s'empresser de rectifier le tir afin de limiter les sanctions. Votre déclaration préremplie reste accessible sur impots.gouv.fr dans votre espace personnel après la date limite, le plus souvent jusqu'à la fin juin. Ensuite, l'espace de déclaration en ligne ferme et vous devez nécessairement remplir une déclaration en format papier.

Déclaration automatique = zéro retard ?

Environ 11 millions de contribuables sont concernés par la déclaration automatique (ceux dont les informations et revenus sont déjà connus des services fiscaux), comme en 2020, 2021 et 2022. Si les données ne nécessitent aucune modification et que les intéressés ne font donc aucune action sur la déclaration de revenus pré-remplie, la démarche est réputée effectuée, ce qui empêche de facto un retard.

PUBLICITÉ

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Déclaration d'impôts 2023 : ce que vous avez intérêt à corriger au plus vite (malgré la date limite dépassée)
- « Le tarif réglementé de l'électricité d'EDF va-t-il lui aussi disparaître ? »
- Livret Zesto : profitez d'un taux boosté à 4% assorti d'une prime de 80 euros