Marchés français ouverture 6 h 53 min
  • Dow Jones

    33 945,58
    +68,61 (+0,20 %)
     
  • Nasdaq

    14 253,27
    +111,79 (+0,79 %)
     
  • Nikkei 225

    28 884,13
    +873,20 (+3,12 %)
     
  • EUR/USD

    1,1942
    -0,0001 (-0,01 %)
     
  • HANG SENG

    28 309,76
    -179,24 (-0,63 %)
     
  • BTC-EUR

    27 092,81
    +495,89 (+1,86 %)
     
  • CMC Crypto 200

    763,61
    -30,72 (-3,87 %)
     
  • S&P 500

    4 246,44
    +21,65 (+0,51 %)
     

Impôt : comment déclarer cet avantage fiscal bientôt plus généreux

·1 min de lecture
Une tirelire et une déclaration d'impôt
Une tirelire et une déclaration d'impôt

La carte du combattant est délivrée aux militaires ayant servi dans des unités « reconnues combattantes », pour une certaine durée ou un certain nombre d’actions, ou ayant été personnellement capturé, blessé ou honoré à l’occasion d’une opération militaire. Elle octroie des avantages en matière de retraite et d’honneurs militaires, mais aussi en matière fiscale.

Les titulaires de la carte du combattant de plus de 74 ans peuvent cocher la case W (contribuable célibataire, divorcé ou veuf) ou la case S (contribuable marié ou pacsé). En cas de décès, la demi-part est transmise à la veuve, à condition qu’elle soit âgée de plus de 74 ans et que son conjoint ait bénéficié de la demi-part de son vivant. Dans ce cas, la veuve coche la case W. Ces cases octroient une demi-part supplémentaire, ce qui permet de diminuer in fine l’impôt dû. A noter qu’elles ne sont pas cumulables, par exemple avec la demi-part liée à une carte d’invalidité.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Épargne salariale : vos plans coûtent-ils trop cher ?
- Monabanq : jusqu'à 120 euros de prime à saisir avant fin mai
- Compte pro : vos frais bancaires 10 fois plus élevés que ceux des particuliers

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles