Marchés français ouverture 4 h 49 min
  • Dow Jones

    33 815,90
    -321,41 (-0,94 %)
     
  • Nasdaq

    13 818,41
    -131,81 (-0,94 %)
     
  • Nikkei 225

    29 026,38
    -161,79 (-0,55 %)
     
  • EUR/USD

    1,2026
    +0,0009 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    28 992,63
    +237,29 (+0,83 %)
     
  • BTC-EUR

    42 176,02
    -3 354,66 (-7,37 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 149,14
    -93,92 (-7,56 %)
     
  • S&P 500

    4 134,98
    -38,44 (-0,92 %)
     

Immoblade: des vitrages innovants de protection solaire

·2 min de lecture

Immoblade s'est spécialisée dans la protection solaire des vitrages grâce à une technologie brevetée passive, performante toute l’année et sans maintenance. Cette start-up fait partie de la sélection "100 start-up où investir en 2021” de Challenges.

Capitaux recherchés: 1 million euros

Immoblade repose sur un mélange étonnant de sophistication et de low tech assumée. Pour mettre fin aux passoires thermiques surchauffées, celles qui laissent le soleil brûler bureaux et salariés tout au long de l’été, la jeune pousse toulousaine, fondée en 2018 par deux anciens d’Airbus, Patrick Callec, 34 ans, et Xavier Sembely, 47 ans, propose tout simplement l’installation de stores. Mais pas les vieux systèmes à manivelles, capricieux et bousculés au moindre coup de vent: les protections solaires sont intégrés dans le verre-même. Pour les grandes baies vitrées, Immoblade procède par sérigraphie. Pour les surfaces plus petites, les stores consistent en de fines lamelles d’aluminium immobiles intégrées directement dans le double vitrage. Ils ne demandent aucun entretien et demeurent immobiles.

Mais pour garder des chaleurs estivales, leur angle d’inclinaison est calculé avec une extrême précision, grâce à un algorithme maison, qui prend en compte l’exposition de chaque fenêtre dans la course du soleil. Les rayons sont ainsi filtrés en été et passent sans encombre l’hiver. L’outil de calcul a été mis au point par Xavier Sembely, ex-ingénieur systèmes satellites chez Airbus Defence & Space, habitué à suivre la trajectoire des astres. Les vitrages équipés sont donc fabriqués à la demande par ces "ingénieurs du soleil", selon le nom de la société qui figure au registre du commerce. Pour l’heure, Immoblade a produit à petite échelle des pilotes - les première fenêtres striées ont été installés, notamment dans deux écoles. Ces marchés ont généré environ 100.000 euros de chiffre d’affaires. Mais le carnet de commandes se remplit. "Notre défi est l’industrialisation de nos produits, relève Patrick Callec, ancien de Sciences Po Lille et de l’EM Lyon. Nous devons réduire les coûts de nos produits et pour cela tripler notre production. » L’adossement à un groupe disposant d’usines, par exemple un storiste, semble donc un probable passage,[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi