La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 515,75
    +105,17 (+1,64 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 808,86
    +68,55 (+1,83 %)
     
  • Dow Jones

    33 212,96
    +575,77 (+1,76 %)
     
  • EUR/USD

    1,0739
    +0,0006 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 857,30
    +3,40 (+0,18 %)
     
  • BTC-EUR

    27 021,64
    -73,56 (-0,27 %)
     
  • CMC Crypto 200

    625,79
    -3,71 (-0,59 %)
     
  • Pétrole WTI

    115,07
    +0,98 (+0,86 %)
     
  • DAX

    14 462,19
    +230,90 (+1,62 %)
     
  • FTSE 100

    7 585,46
    +20,54 (+0,27 %)
     
  • Nasdaq

    12 131,13
    +390,48 (+3,33 %)
     
  • S&P 500

    4 158,24
    +100,40 (+2,47 %)
     
  • Nikkei 225

    26 781,68
    +176,84 (+0,66 %)
     
  • HANG SENG

    20 697,36
    +581,16 (+2,89 %)
     
  • GBP/USD

    1,2631
    +0,0025 (+0,20 %)
     

Immobilier: les villes où les prix s'envolent et celles où ils baissent

Les prix des logements anciens ont augmenté en juillet dans plus de 8 grandes villes sur 10, selon le dernier baromètre de LPI/SeLoger. En tête du peloton, Bordeaux, où la hausse dépasse 7%.

Les ménages qui attendent que les prix baissent avant de se lancer dans un projet d'achat risquent de devoir patienter longuement. Les prix des logements anciens commencent clairement à remonter en France. Une tendance qui s'est confirmée en juillet dans plus de huit grandes métropoles sur dix, selon le dernier baromètre publié mardi 30 août par LPI/SeLoger. Et on voit mal en quoi cette tendance pourrait être inversée.

Les taux des crédits immobiliers sont en effet au plus bas (autour de 1,50% en moyenne). Certains emprunteurs, notamment les plus fortunés, peuvent même obtenir des taux inférieurs à 1%. Des conditions de financement qui, elles, ne risquent pas de se représenter de sitôt.

L'envolée des prix d'achat observée ces derniers mois, est désormais indéniable. Ainsi, les prix signés au m² (c'est-à-dire ceux mesurés lors de la signature du compromis de vente) ont augmenté de 2,2% sur trois mois (+2% pour les appartements, +2,7% pour les maisons).

Bordeaux en tête

Mais cette moyenne cache encore de fortes disparités. Ainsi, à Bordeaux, le prix moyen du m2 a augmenté, en rythme annuel, de plus de 7%. A Strasbourg ou Toulouse, la hausse atteint au moins 4%. Seuls Paris et Lyon apparaissent, pour le moment, un peu en retrait de ce mouvement général avec une augmentation sur l'année d'à peine plus de 1%.  Marseille a, elle aussi, connu un redémarrage plus poussif. Les prix, ont tout...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles