La bourse ferme dans 4 h 2 min
  • CAC 40

    5 987,90
    +193,75 (+3,34 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 454,07
    +111,90 (+3,35 %)
     
  • Dow Jones

    29 490,89
    +765,38 (+2,66 %)
     
  • EUR/USD

    0,9889
    +0,0062 (+0,63 %)
     
  • Gold future

    1 711,50
    +9,50 (+0,56 %)
     
  • BTC-EUR

    20 163,02
    +592,34 (+3,03 %)
     
  • CMC Crypto 200

    453,10
    +17,74 (+4,08 %)
     
  • Pétrole WTI

    84,14
    +0,51 (+0,61 %)
     
  • DAX

    12 569,91
    +360,43 (+2,95 %)
     
  • FTSE 100

    7 037,24
    +128,48 (+1,86 %)
     
  • Nasdaq

    10 815,43
    +239,82 (+2,27 %)
     
  • S&P 500

    3 678,43
    +92,81 (+2,59 %)
     
  • Nikkei 225

    26 992,21
    +776,42 (+2,96 %)
     
  • HANG SENG

    17 079,51
    -143,32 (-0,83 %)
     
  • GBP/USD

    1,1329
    +0,0009 (+0,08 %)
     

Immobilier: ces villes où les prix pourraient baisser

L. Cerino/Rea

Les prix de l’immobilier sont encore orientés à la hausse. Mais avec la hausse des taux des crédits, les prix pourraient commencer à fléchir dans certaines villes selon MeilleursAgents.

Le marché immobilier semble bien parti pour dépasser cette année encore le million de transactions dans l’ancien. Pour se loger, investir ou acquérir une , les Français continuent de miser sur la pierre. Jusqu’à la fin de l’année dernière, ils étaient soutenus par des taux de crédit immobilier au plancher ces dernières années. Mais le retour en force de ( selon l’Insee), les et les relèvements successifs par la Banque centrale européenne de ses taux directeurs ont coupé le . Pas de quoi décourager les Français : selon les projections de la plateforme MeilleursAgents, le marché immobilier devrait dépasser le million de ventes de logements dans l’ancien cette année.

Quasiment un point de hausse des taux

Le taux moyen, hors assurance et toutes durées d’emprunt confondues, est passé de 1,07% en janvier . Et certaines banques proposent des taux nettement plus élevés, parfois à plus de 2% selon les courtiers. La hausse du coût du crédit se traduit par une réduction de la capacité d’emprunt, déjà plafonnée à 35% d’endettement et des durées de prêts sur 20 ans maximum. En conséquence, sauf à disposer d’économies ou d’aides pour augmenter leur apport personnel, le budget disponible des ménages pour financer un achat immobilier se réduit. Ce qui pourrait donc peser à l’avenir sur les prix. "Une phase d’atterrissage est déjà amorcée, estime Barbara Castillo-Rico, responsable des Etudes économiques de MeilleursAgents. Le prix des maisons a augmenté à fin août de 6,5% sur un an, contre + 9,7% l’année précédente. Cette décélération resserre l’écart avec les appartements, dont les prix ont progressé de 4,7% sur un an à fin août, contre +6,5% un an plus tôt".

Une demande soutenue mais pas partout

MeilleursAgents a ensuite recoupé ses données de marché (taux et prix), avec les données du site d’annonces immobilières SeLoger, en fonction des zones géographiques (Paris, 10 grandes villes françaises, 50 villes et reste du territoire). "La pénurie est exacerbée pour le monde rural avec[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi