La bourse ferme dans 3 h 51 min
  • CAC 40

    6 676,51
    +3,41 (+0,05 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 163,79
    +12,39 (+0,30 %)
     
  • Dow Jones

    35 258,61
    -36,15 (-0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,1659
    +0,0041 (+0,35 %)
     
  • Gold future

    1 778,20
    +12,50 (+0,71 %)
     
  • BTC-EUR

    53 391,18
    +477,82 (+0,90 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 454,88
    +3,24 (+0,22 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,51
    +1,07 (+1,30 %)
     
  • DAX

    15 495,14
    +20,67 (+0,13 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,28
    +4,45 (+0,06 %)
     
  • Nasdaq

    15 021,81
    +124,47 (+0,84 %)
     
  • S&P 500

    4 486,46
    +15,09 (+0,34 %)
     
  • Nikkei 225

    29 215,52
    +190,06 (+0,65 %)
     
  • HANG SENG

    25 787,21
    +377,46 (+1,49 %)
     
  • GBP/USD

    1,3829
    +0,0102 (+0,74 %)
     

Immobilier : les villes où les prix des annonces s’envolent

·1 min de lecture

Le marché immobilier se porte bien. Dans l’ancien ou dans le neuf, les prix s’affichent tous clairement à la hausse. Selon la fédération des promoteurs immobiliers, dans certaines métropoles, les appartements neufs ont vu leur valeur grimper de 10% en moyenne sur un an. Et que le reste des propriétaires se rassurent, car dans l’ancien, la hausse atteint presque 6% sur l’ensemble du territoire au second trimestre 2021, comme l’ont noté les notaires de France et l’Insee. Une euphorie généralisée que constatent également les plateformes d’annonces immobilières.

Comme l’illustrent les données de SeLoger, certains propriétaires, surfant sur une demande toujours plus forte - télétravail, attrait croissant des villes moyennes - se montrent particulièrement gourmands. A Rennes, les prix de mise en vente ont respectivement augmenté de 36% et 57% sur un an et deux ans. Un bon nombre de métropoles attractives, pour la plupart situées dans l’Ouest, affichent une santé à toute épreuve. A Angers, les propriétaires affichent des prix en hausse de 31% par rapport à 2019. A Nantes, les étiquettes s’envolent de 23% et même de 26% à La Rochelle. Même à Vannes, les prix de mise en vente bondissent de 34% sur deux ans.

Avis aux acheteurs : dans ces métropoles, il va falloir être très réactif. Car le temps de disponibilité des annonces a considérablement diminué en quelques années. A peine 45 jours à Angers et La Rochelle (-59% par rapport à 2019), et environ deux mois à Rennes et La Rochelle.

Toutes (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Immobilier : les derniers grands chantiers du quinquennat pour le gouvernement
Taxe foncière 2021 : les évolutions des taux ville par ville
Encadrement des loyers : les annonces immobilières devront en faire mention
Logements : les "passoires thermiques", un fléau bien plus important que prévu ?
Rénovation énergétique, logements neufs… la ministre du Logement dévoile les dernières priorités du quinquennat

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles