La bourse ferme dans 7 h 7 min
  • CAC 40

    5 810,19
    +27,54 (+0,48 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 691,15
    +21,61 (+0,59 %)
     
  • Dow Jones

    31 496,30
    +572,20 (+1,85 %)
     
  • EUR/USD

    1,1872
    -0,0052 (-0,44 %)
     
  • Gold future

    1 690,00
    -8,50 (-0,50 %)
     
  • BTC-EUR

    41 912,66
    -977,88 (-2,28 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 004,58
    +61,41 (+6,51 %)
     
  • Pétrole WTI

    66,58
    +0,49 (+0,74 %)
     
  • DAX

    14 024,68
    +103,99 (+0,75 %)
     
  • FTSE 100

    6 653,82
    +23,30 (+0,35 %)
     
  • Nasdaq

    12 920,15
    +196,65 (+1,55 %)
     
  • S&P 500

    3 841,94
    +73,47 (+1,95 %)
     
  • Nikkei 225

    28 743,25
    -121,07 (-0,42 %)
     
  • HANG SENG

    28 540,83
    -557,46 (-1,92 %)
     
  • GBP/USD

    1,3822
    -0,0006 (-0,04 %)
     

Immobilier : ces villes françaises où louer un meublé revient moins cher qu’une location vide

·2 min de lecture

La crise sanitaire réserve décidément bien des surprises à l’immobilier. Non seulement les annonces de locations immobilières ont explosé en un an, mais cela coûterait désormais moins cher de louer un logement meublé qu’une location vide dans certaines villes de France, à en croire la dernière étude réalisée par le groupe d’annonces immobilières SeLoger. Le phénomène s’observe particulièrement dans certaines villes de l’Ouest de la France, comme Nantes et Rennes, et de la petite couronne parisienne, telles que Boulogne-Billancourt et Montreuil.

Un premier constat est celui de la baisse des loyers des logements meublés dans certaines villes. SeLoger a observé une baisse significative de 11,5% sur un an à Rennes, tout comme à Nantes où les loyers des meublés ont globalement chuté de 9,9% sur la même période. Ces chiffres sont d’autant plus remarquables que la baisse ne concerne que les logements meublés : à Rennes les loyers des locations vides ont augmenté de 3,9% en un an, tandis qu’à Nantes ils ont grimpé de 4,9%.

Inévitablement, ces fluctuations ont fini par inverser la tendance : dans certaines villes il est désormais moins cher de louer un logement meublé qu’un logement vide. C’est à Nantes que l’écart de prix est le plus notable : le loyer moyen des logements meublés s’y élève à 670 euros par mois en moyenne, contre 721 euros pour un logement vide. Même constat à Rennes, où un meublé coûte en moyenne 603 euros à ses locataires, contre 640 euros pour un logement vide.

Alors que ce sont des villes où la demande de logements est particulièrement importante, Boulogne-Billancourt, Saint-Denis, Montreuil et Argenteuil sont également concernés par ces chiffres paradoxaux. La dynamique Boulogne-Billancourt a notamment vu ses loyers de logements meublés chuter de 5,1% en un an pour atteindre 1.475 euros en moyenne. En parallèle, les loyers des logements vides boulonnais ont augmenté de 6,1%, et s’élèvent en moyenne à 1.486 euros en janvier 2021.

>> A lire aussi - Airbnb : (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Achat immobilier : voici les budgets à prévoir dans les villes les plus convoitées d’Ile-de-France
Crédit immobilier : pourquoi certains emprunteurs vont perdre du pouvoir d’achat en 2021
Immobilier locatif et transition énergétique : l’angélisme du gouvernement
Quelles formalités dois-je remplir pour vendre une partie de mon terrain ?
Immobilier : y-a-t-il un avantage fiscal à acheter en SCI ?