La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 727,52
    +42,31 (+0,63 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 182,91
    +33,85 (+0,82 %)
     
  • Dow Jones

    35 294,76
    +382,20 (+1,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,1606
    +0,0005 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 768,10
    -29,80 (-1,66 %)
     
  • BTC-EUR

    52 450,51
    +348,22 (+0,67 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 464,06
    +57,32 (+4,07 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,66
    +1,35 (+1,66 %)
     
  • DAX

    15 587,36
    +124,64 (+0,81 %)
     
  • FTSE 100

    7 234,03
    +26,32 (+0,37 %)
     
  • Nasdaq

    14 897,34
    +73,91 (+0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 471,37
    +33,11 (+0,75 %)
     
  • Nikkei 225

    29 068,63
    +517,70 (+1,81 %)
     
  • HANG SENG

    25 330,96
    +368,37 (+1,48 %)
     
  • GBP/USD

    1,3751
    +0,0074 (+0,54 %)
     

Immobilier : vos plus-values de vente bientôt exonérées si vous créez ou reprenez une entreprise ?

·1 min de lecture

En matière de vente immobilière, il est difficile d’échapper à la taxation de ses plus-values. En effet, lors de la vente d’un bien ou d’un terrain, vous êtes en principe redevable d’un impôt calculé sur le montant de la plus-value réalisée (qui correspond à la différence entre le prix de vente et le prix d’achat initial). Il existe néanmoins quelques exonérations, totales ou partielles, selon la durée de détention du bien, son prix, ou encore la situation du vendeur. Les cas d'exonération les plus connus étant ceux relatifs à la vente de sa résidence principale, à la toute première cession d'un logement autre que sa résidence principale, ou encore à la cession d’un bien détenu depuis plus de 30 ans… Mais ces situations restent limitées et très encadrées par le Code général des impôts. Par exemple, si vous vendez une résidence secondaire, vous serez exonéré d’impôt sur votre plus-value uniquement s’il s’agit de votre première vente et que vous utilisez cette plus-value pour acheter ou construire votre résidence principale.

>> A lire aussi - Fiscalité immobilière : bientôt la fin des résidences secondaires ?

Le problème, c’est que cette fiscalité constitue bien souvent un frein à la vente, les propriétaires étant davantage encouragés à conserver leur bien sur de très longues durées, pour espérer voir leur imposition adoucie. Partant de ce constat, un député de la majorité, Romain Grau, propose d'exonérer certains propriétaires de résidences secondaires, pour les inciter à remettre (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ralentissement des ventes de l'immobilier en France suite à une hausse des prix
Immobilier : les diagnostics énergétiques de logements anciens reprendront en novembre
Crédit immobilier : les taux baissent encore en octobre, du jamais vu
Copropriété : comment fonctionne le nouveau plan pluriannuel de travaux ?
Elle se sert de Snapchat pour berner un propriétaire et louer son bien

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles