La bourse ferme dans 6 h 11 min

Immobilier : taxes, avantages fiscaux ce qui change en 2020

Taxe d’habitation 

Prévu en plusieurs tranches, le grand chantier de suppression de la taxe d’habitation entame son avant dernier grand volet.

En 2020, pour 80% des foyers fiscaux, la taxe d’habitation sera définitivement supprimée, après avoir été allégée de 30% en 2018 puis de 65% en 2019. Pour les 20% des ménages les plus aisés, l’allègement sera de 30% en 2021, de 65% en 2022, avant une suppression totale en 2023.

À noter dans vos agendas à la rubrique réforme fiscale à venir : la refonte de la taxe foncière ou plutôt la refonte du calcul de la taxe avec la révision de la valeur locative des immeubles qui sera mise en œuvre petit à petit à partir de 2026.

Taxe sur le micro logement dite taxe Apparu

La loi de finances 2012 avait instauré cette taxe afin de lutter contre les loyers exorbitants demandés pour des micro-logements situés dans des villes où l’offre de logements est insuffisante.

Cette taxe est supprimée.

Prêt à taux zéro (PTZ) 

Son champs d’application avait été réduit aux zones A et B1 à compter du 31 décembre 2019.

Cette restriction a été levée et il sera toujours possible de demander un PTZ dans les zones A, B1, B2 et C.

Investissement locatif dit Pinel 

Les propriétaires bailleurs qui investissent dans un logement neuf peuvent bénéficier d’une réduction d’impôt de 12, 18 ou 21% à condition de le louer 6, 9 ou 12 ans et de respecter des loyers plafonds.

À compter de cette année, les maisons sortent du champ d’application du Pinel. Il faudra donc investir obligatoirement dans des appartements.

À noter, l’expérimentation de la régionalisation du dispositif en Bretagne où le Pinel pourra être appliqué dans des parties de communes ou communes (hors communes listées) et le préfet pourra déterminer le plafond des loyers et des ressources du locataires. L’expérimentation va durer deux ans. Cliquez ici pour lire la suite