La bourse ferme dans 3 h 6 min
  • CAC 40

    6 610,65
    -55,61 (-0,83 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 113,35
    -44,79 (-1,08 %)
     
  • Dow Jones

    33 823,45
    -210,22 (-0,62 %)
     
  • EUR/USD

    1,1893
    -0,0017 (-0,14 %)
     
  • Gold future

    1 793,30
    +18,50 (+1,04 %)
     
  • BTC-EUR

    31 496,81
    -1 374,10 (-4,18 %)
     
  • CMC Crypto 200

    927,17
    -42,71 (-4,40 %)
     
  • Pétrole WTI

    70,33
    -0,71 (-1,00 %)
     
  • DAX

    15 528,07
    -199,60 (-1,27 %)
     
  • FTSE 100

    7 055,73
    -97,70 (-1,37 %)
     
  • Nasdaq

    14 161,35
    +121,67 (+0,87 %)
     
  • S&P 500

    4 221,86
    -1,84 (-0,04 %)
     
  • Nikkei 225

    28 964,08
    -54,25 (-0,19 %)
     
  • HANG SENG

    28 801,27
    +242,68 (+0,85 %)
     
  • GBP/USD

    1,3860
    -0,0064 (-0,46 %)
     

Immobilier : ces régions où les ventes de maisons neuves dégringolent le plus

·2 min de lecture

Acheter une maison neuve avec un jardin. Un joli rêve… de plus en plus rare. La fédération du Pôle Habitat FFB a publié ce mercredi des chiffres assez catastrophiques sur l’état de ce marché en 2020. En secteur diffus - c’est-à-dire hors nouveaux lotissements - les constructeurs aménageurs ont ainsi vu leurs ventes de maisons neuves chuter de 8,5% sur tout le territoire. 114.900 ventes ont été réalisées par les professionnels l’an passé, contre 125.590 en 2019. Ces résultats semblent être un peu paradoxaux, à l’heure où, effet confinement oblige, les envies de maisons avec jardin ont rarement été aussi exacerbées que ces derniers mois autour des grandes agglomérations…

Et encore. Ces chiffres apparaissent comme un moindre mal dans le monde du logement neuf. Surtout si on les compare à d’autres types d’habitats. Du côté des maisons construites en secteur groupé - c’est-à-dire en lotissement -, la chute des ventes a ainsi atteint 22% l’année dernière, soit “un troisième recul annuel consécutif”, rapporte la fédération professionnelle. Il s’agit là toutefois d’un segment de marché beaucoup plus réduit, puisqu’il comptait moins de 7.000 ventes au cours de l’année 2020. Concernant le secteur du logement collectif - grossièrement celui des ventes d’appartements neufs - le bilan est encore plus alarmant. Pôle Habitat FFB fait état d’une chute des ventes vertigineuse de 24,2% en un an. Une catastrophe.

La raison de ces ventes en berne, explique Pôle Habitat FFB, est très claire : les acheteurs manquent d’offres de maisons. Les constructeurs eux-mêmes concèdent qu’ils n’arrivent plus à construire suffisamment, en raison de tout un tas de contraintes : délivrance de permis en berne, difficulté à trouver de nouveaux terrains à construire, conditions de crédits durcies pour les acheteurs… sans oublier les blocages inhérents à la crise sanitaire. “On constate un appétit croissant pour cette forme d’habitat. Mais nos stocks de biens à vendre se contractent”, résume Grégory Monod, le (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Airbnb : des centaines de loueurs suspendus à un arrêt de la Cour de cassation
Hausse des prix, accès au crédit, pénurie de logements : ces bombes à retardement qui menacent les acheteurs
Crédit immobilier : votre assurance emprunteur pèse maintenant plus lourd que vos intérêts… voici comment réduire la facture
Division de copropriété : principe et fonctionnement
Immobilier : comment expulser un ami qui ne veut pas quitter le logement que je lui ai prêté ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles