Marchés français ouverture 7 h 9 min
  • Dow Jones

    34 200,67
    +164,67 (+0,48 %)
     
  • Nasdaq

    14 052,34
    +13,54 (+0,10 %)
     
  • Nikkei 225

    29 683,37
    +40,67 (+0,14 %)
     
  • EUR/USD

    1,1975
    -0,0006 (-0,05 %)
     
  • HANG SENG

    28 969,71
    +176,61 (+0,61 %)
     
  • BTC-EUR

    47 087,42
    -4 425,92 (-8,59 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,97
    +7,26 (+0,52 %)
     
  • S&P 500

    4 185,47
    +15,05 (+0,36 %)
     

Immobilier : pourquoi les prix des logements neufs ne sont pas près de baisser

·1 min de lecture

Quand le bâtiment va tout va, dit le proverbe… Et ce n’est pas franchement le cas en ce début d’année 2021. Invité dans le “Grand jury de la presse immobilière” (Radio immo), cette semaine, le président de la Fédération française du bâtiment (FFB), Olivier Salleron, a dressé un bilan de santé pour le moins chaotique du secteur, dans le contexte pandémique. Au lendemain d’une année 2020 qui s’annonçait historique, avec des carnets de commandes plein à craquer - et ce malgré les élections municipales, qui freinent habituellement la construction -, le bâtiment subit encore les répercussions de la crise. Les aides délivrées par l’Etat ont certes fait le job, permettant de sauver la majeure partie des emplois… Mais pour le reste, la chute se poursuit : -15% de délivrance de permis de construire en 2020 et -9% de mises en chantier sur la même année, par rapport à la moyenne de long terme. Les logements commencés ont chuté à 351.000 unités, soit l’un des pires bilans depuis la crise du début des années 1990.

>> A lire aussi - Immobilier : ces régions où les permis de construire dégringolent le plus

Et les perspectives ne s'annoncent guère meilleures. La FFB prévoit une année 2021 encore pire, avec un nouveau recul de 12,6% des mises en chantier, qui pourraient tomber à seulement 307.000 unités. Soit à peine plus de 10 logements pour 1.000 ménages, contre 18,5 en moyenne en 2006 et 15 en 2017. “La barre des 300.000 logements pourrait même être enfoncée au tournant 2021-2022”, avertit Olivier (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Immobilier : ces villes où l’on trouve plus de logements vides que de candidats locataires
Immobilier : les Franciliens continuent de se ruer vers les maisons
Crédit immobilier : comment financer mes futurs travaux via mon dossier de prêt
Immobilier : une dissimulation minime suffit-elle à faire annuler une vente ?
Fibre optique, espaces extérieurs… ces nouveaux critères de recherches prioritaires des acheteurs immobiliers