La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 612,76
    -21,01 (-0,32 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 089,30
    -27,47 (-0,67 %)
     
  • Dow Jones

    34 935,47
    -149,06 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1872
    -0,0024 (-0,20 %)
     
  • Gold future

    1 812,50
    -18,70 (-1,02 %)
     
  • BTC-EUR

    34 784,30
    +1 641,07 (+4,95 %)
     
  • CMC Crypto 200

    955,03
    +5,13 (+0,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,81
    +0,19 (+0,26 %)
     
  • DAX

    15 544,39
    -96,08 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 032,30
    -46,12 (-0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 672,68
    -105,59 (-0,71 %)
     
  • S&P 500

    4 395,26
    -23,89 (-0,54 %)
     
  • Nikkei 225

    27 283,59
    -498,83 (-1,80 %)
     
  • HANG SENG

    25 961,03
    -354,29 (-1,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,3908
    -0,0050 (-0,35 %)
     

Immobilier: pourquoi la construction de logements se heurte à un mur

·2 min de lecture

Alors que le besoin en logements reste fort, le volume des permis de construire a reculé de 16% en un an. La faute à la crise sanitaire. Mais pas seulement.

Santé, sécurité, éducation, réindustrialisation, écologie… Encore une fois, à l’oc­casion des dernières élections, ­l’immobilier a été le grand absent du débat public. A peine pouvait-on relever quelques mentions pour la construction de logements pour les étudiants, la rénovation des passoires thermiques, ou bien un "Stop à la loi du béton" au gré des programmes des candidats. Et pourtant. Avec sa démographie croissante liée à la hausse de la natalité, à l’allongement de la durée de la vie et à la décohabitation, la France a besoin de logements. D’autant que le bâtiment est un bon contributeur en termes d’emplois (2 par logement construit) et de recettes fiscales (80 milliards d’euros l’an dernier). Et pourtant, la construction est en panne: malgré un petit rebond au premier trimestre 2021, au cours des douze derniers mois, seuls 384.300 logements ont obtenu un permis de construire, soit 71.200 de moins qu’au cours des douze mois précédents (-15,6%), selon les chiffres du ministère de la Transition écologique. Un niveau qui fait frémir les promoteurs et laisse augurer de nouvelles difficultés pour les Français, alors que les prix tant dans l’ancien que le neuf sont au plus haut. "La construction est un acte utile, par les emplois et les recettes fisca­les qu’elle génère, nécessaire, puis­que les gens ont besoin de se loger, et noble, par la qualité actuelle de ses réalisations", défend Pascal Boulanger, président de la Fédération des promoteurs immobiliers.

Freins économiques traditionnels

Mais les Français renâclent à la présence des grues, et leurs votes aux élections municipales, portant bon nombre d’élus écologistes à la tête des grandes villes, ont donné un coup d’arrêt aux chantiers, alors même que "la crise a mis l’accent sur la qualité nécessaire des logements en termes de santé et de bien-être", plaide Vincent Ego, directeur général de Cogedim. La construction est aussi ralentie par des freins traditionnels: la rareté et la cherté du foncier disponible, enc[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles