Marchés français ouverture 5 h 20 min
  • Dow Jones

    34 580,08
    -59,72 (-0,17 %)
     
  • Nasdaq

    15 085,47
    -295,83 (-1,92 %)
     
  • Nikkei 225

    27 854,48
    -175,09 (-0,62 %)
     
  • EUR/USD

    1,1298
    -0,0019 (-0,17 %)
     
  • HANG SENG

    23 511,78
    -254,91 (-1,07 %)
     
  • BTC-EUR

    43 250,60
    -388,02 (-0,89 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 255,45
    -186,31 (-12,92 %)
     
  • S&P 500

    4 538,43
    -38,67 (-0,84 %)
     

Immobilier: Parisiens et Franciliens explorent la périphérie

·2 min de lecture

Plus d'espace, plus de vert: les Franciliens ont pris goût au télétravail et animent de nouveaux marchés immobiliers plus éloignés de la capitale. Avec des tarifs encore attractifs.

N'en déplaise aux plus fervents partisans de la densité urbaine, les chiffres sont têtus. Forts de leur capacité d'achat et résolus à , les Franciliens ont décidé de déménager. "La tendance est à la recherche du mieux: les gens, de la même manière qu'ils veulent du bio pour leur assiette, aspirent, pour se loger, à plus de surface et de verdure, et moins de bruit et de pollution", compare Eric Allouche, directeur exécutif du réseau Era Immobilier. En témoigne le dynamisme du marché constaté par les Notaires du Grand Paris: sur un an à fin juillet en Ile-de-France, "les volumes de transactions ont été identiques à ceux de 2019, année record en termes d'activité, et se situent 16% au-dessus de la moyenne de ces dix dernières années". Les ventes de maisons ont bondi de 21%, contre 11% pour les appartements. "Avant la crise sanitaire, les Parisiens qui voulaient s'agrandir se tournaient vers les communes limitrophes de la capitale, qui offraient des appartements 20% à 30% moins chers, remarque Thierry Delesalle, président de la commission des statistiques immobilières des Notaires du Grand Paris.

Les maisons en grande couronne tirent le marché en Ile-de-France

Désormais, ils s'orientent directement vers des maisons en grande couronne." Les transports en commun, avec les futures lignes du Grand Paris Express, les écoles mais aussi les prix, bien sûr, créent de nouveaux flux de population. En première couronne, les écoles de renom, comme Daniélou et Passy-Buzenval à , ou le prolongement de la ligne 11 du métro à et , dopent l'arrivée de nouveaux habitants. En Seine-Saint-Denis notamment, où les acquéreurs dépassent leurs idées reçues sur une zone réputée difficile, ils craquent pour les maisons, dont le prix médian (environ 315.000 euros) équivaut à un petit 2-pièces à Paris.

Lire aussi

En grande couronne, l'effet a été sans appel: entre 8 et 9% d'augmentation sur les maisons anciennes en Seine-et-Marne, dans les Yvelines et le Val-d'Oise, mais aussi +7,4% en Essonne, s[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles