Marchés français ouverture 2 h 29 min
  • Dow Jones

    31 391,52
    -143,99 (-0,46 %)
     
  • Nasdaq

    13 358,79
    0,00 (0,00 %)
     
  • Nikkei 225

    29 530,81
    +122,64 (+0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,2092
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • HANG SENG

    29 629,83
    +533,97 (+1,84 %)
     
  • BTC-EUR

    40 823,18
    +138,53 (+0,34 %)
     
  • CMC Crypto 200

    990,37
    +2,28 (+0,23 %)
     
  • S&P 500

    3 870,29
    -31,53 (-0,81 %)
     

Immobilier : les nouvelles tendances dans les offices notariaux

·1 min de lecture

Peggy Montesinos, notaire à Remiremont : "Les villes moyennes offrent des services qui peuvent justifier un changement de vie"

Le marché immobilier semble avoir résisté en région malgré la crise. Comment l'expliquez-vous?
Par un rattrapage qui s'est opéré dès la sortie du confinement et à la reprise de l'activité immobilière. La baisse des transactions au plan national est très minime, le marché a tenu, en revanche les disparités sont importantes entre les régions et le marché francilien, qui chute de 15 %. Cela s'explique par des contraintes financières importantes sur un marché tendu, par des négociations plus longues et moins fluides qu'en province, et bien sûr par les nouveaux besoins révélés par la crise et le télétravail. Les acquéreurs souhaitent à la fois la proximité avec leur lieu de ­travail mais aussi avec la nature!

Lire aussi - Pourquoi l'immobilier résiste à la crise du Covid-19

Comment cela s'est-il traduit sur le plan géographique?
Les Parisiens sont partis vers la petite couronne, les habitants de la petite vers la grande, et ceux de la grande vers les zones percheronnes, normandes et bourguignonnes. Ces tendances se confirment par les chiffres : en un an, le nombre d'acquéreurs franciliens dans l'Yonne a augmenté de 9%, et de 6% dans l'Eure et dans l'Orne. Une étude des notaires du Grand Paris montre aussi que, sur les dix dernières années, 30% de Parisiens avaient acheté en petite couronne, là où ils ont été 34 % sur les six derniers mois ! Ils sont désorm...


Lire la suite sur LeJDD