La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 612,76
    -21,01 (-0,32 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 089,30
    -27,47 (-0,67 %)
     
  • Dow Jones

    34 935,47
    -149,06 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1872
    -0,0024 (-0,20 %)
     
  • Gold future

    1 812,50
    -18,70 (-1,02 %)
     
  • BTC-EUR

    34 934,31
    -310,60 (-0,88 %)
     
  • CMC Crypto 200

    955,03
    +5,13 (+0,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,81
    +0,19 (+0,26 %)
     
  • DAX

    15 544,39
    -96,08 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 032,30
    -46,12 (-0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 672,68
    -105,59 (-0,71 %)
     
  • S&P 500

    4 395,26
    -23,89 (-0,54 %)
     
  • Nikkei 225

    27 283,59
    -498,83 (-1,80 %)
     
  • HANG SENG

    25 961,03
    -354,29 (-1,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,3908
    -0,0050 (-0,35 %)
     

Immobilier neuf : “les Français veulent de beaux logements, mais ils refusent d’en construire”

·1 min de lecture

Capital : Pascal Boulanger, vous arrivez à la tête de la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI) alors que le logement neuf traverse l’une de ses pires crises. Quel regard portez-vous sur la période ?

Pascal Boulanger : Certains voudraient réduire la période à une crise du logement neuf, je pense que nous faisons face à une crise beaucoup plus profonde, une véritable crise de société. La demande est soutenue, nous vendons même plutôt bien. Mais nous avons affaire à une population qui refuse l’acte de construire. J’ai le sentiment que nous arrivons dans une impasse : tous les Français veulent un beau logement, décent et confortable, mais ils ne veulent pas en construire. Ou alors loin de chez eux. Tout le monde veut habiter au plus près d’un hôpital afin d’avoir les meilleurs soins, mais personne ne veut entendre les sirènes des ambulances. Tout le monde veut prendre l’avion pour voyager, mais sans les entendre décoller ou atterrir… On doit faire admettre à la population et à la puissance publique que ce raisonnement ne tient pas. En tout cas pas dans le contexte actuel.

Capital : De quel contexte parlez-vous ?

Pascal Boulanger : On a connu par le passé des périodes au cours desquelles il n’y avait pas d’acheteurs, d’autres où les taux d’emprunt étaient trop élevés. Mais ce n’est pas le cas aujourd’hui. Le véritable souci, c’est la non-acceptation par la population de l’acte de construire. Or, la population est croissante et nous avons déjà un déficit de logements. On s’accorde (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Crédit immobilier : les taux vont-ils remonter cet été ?
Immobilier : l’espoir d’un nouvel équilibre des territoires
Ce très étonnant projet d’hôtel en plein milieu de l’océan Indien
Leur HLM est "hanté", ils veulent être relogés
Impayés de loyers : locataires, vers qui vous tourner pour demander des aides

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles