Marchés français ouverture 2 h 51 min
  • Dow Jones

    32 832,54
    +29,07 (+0,09 %)
     
  • Nasdaq

    12 644,46
    -13,10 (-0,10 %)
     
  • Nikkei 225

    28 011,67
    -237,57 (-0,84 %)
     
  • EUR/USD

    1,0195
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • HANG SENG

    20 241,82
    +196,05 (+0,98 %)
     
  • BTC-EUR

    23 383,31
    +355,07 (+1,54 %)
     
  • CMC Crypto 200

    556,92
    +14,04 (+2,59 %)
     
  • S&P 500

    4 140,06
    -5,13 (-0,12 %)
     

Immobilier sur le littoral : les prix s’affolent

Partir des grandes villes, beaucoup ont sauté le pas et le feront encore dans les prochains mois. Si les villes à taille humaine ont accueilli un nombre conséquent de nouveaux arrivants, le marché immobilier à la campagne, à la montagne et surtout sur le littoral a connu une progression des prix et des volumes de vente à deux chiffres, selon l'étude de la FNAIM sur les stations balnéaires . Lesdites stations sont définies pour l’occasion comme les communes ayant au moins 15% de résidences secondaires et qui ont une plage ou sont classées en station de tourisme. Au total, 480 communes répondent à ces critères. Ce qu’il faut retenir en six points de ce marché qui n’en finit pas de progresser. *4.467 euros C’est le prix moyen du mètre carré dans ces 480 communes au 1er juin 2022, contre 3.020 euros le mètre carré sur la France entière. Ce prix a augmenté de 12,6% en un an contre +7,7% sur la France entière et + 8,8% en province. *+ 28% C’est l’augmentation des prix des maisons en deux ans depuis juillet 2020, contre une hausse de 20% pour les appartements dans les 480 stations balnéaires étudiées, alors que, sur tout le territoire, ils progressaient de 17% pour les maisons et de 11% pour les appartements. Un chiffre qui n’est pas surprenant : la localisation, la qualité de vie, l’attrait de l’extérieur et le pouvoir d’achat des nouveaux arrivants expliquent ces évolutions. Quant à l'avenir de ce marché, il faut attendre la fin de l’année pour être fixé, car les conditions d’octroi des crédits liées notamment à l’évolution des taux devraient ralentir les transactions. * Nouvelle Aquitaine et Bretagne, les deux régions où l’on observe la plus forte accélération des prix. En hausse de 32,8% sur deux ans depuis 2020 pour la première et de 31,5% pour la seconde, suivies par les Pays-de-la-Loire, la Normandie et les Hauts-de-France et en fin de Cliquez ici pour lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles