Immobilier : les aides pour financer vos travaux en 2013

Face à la flambée des coûts de l’énergie, nombre de propriétaires peuvent être tentés d’engager des travaux d’isolation. Heureusement pour eux, les principaux dispositifs d’aides ont résisté à la cure d’austérité engagée par le gouvernement. Etat des lieux.

> L’Eco PTZ : jusqu’à 30.000 euros de crédit à taux zéro

Tous les propriétaires (occupant ou bailleur) d’un logement construit avant 1990 sont éligibles à l’Eco prêt à taux zéro. Ce crédit, d’un montant maximum de 30.000 euros et remboursable sur 10 ans, est exclusivement destiné à financer des travaux d’isolation.

Pour en profiter, vous devez réaliser au moins deux des six « bouquets travaux » suivants : isolation de toiture ; isolation d’une partie des murs donnant sur l’extérieur ; remplacement des fenêtres et des portes-fenêtres donnant sur l'extérieur ; installation ou remplacement d'un système de chauffage ; installation d'un système de chauffage utilisant une source d'énergie renouvelable (poêle à bois…) ; installation d'une production d'eau chaude sanitaire utilisant une source d'énergie renouvelable (pompes à chaleur, chaudière à condensation, capteurs solaires…). Le montant du prêt accordé dépend du nombre de travaux engagés ou de l’économie d’énergie réalisée.

La plupart des grands réseaux bancaires (Société générale, Crédit agricole, Crédit Mutuel…) distribuent l’Eco prêt à taux zéro. Pour monter votre dossier, un devis d’artisan vous sera demandé en amont.

> Le crédit d’impôts développement durable

Depuis le 1er janvier, les crédits d’impôts développement durable sont seulement réservés aux propriétaires de logements achevés depuis plus de deux ans.

La liste des travaux éligibles et le taux des crédits ont aussi été réajustés en début d’année. Ainsi, en 2013, vous pourrez, par exemple, réduire de votre impôt sur le revenu 10% du montant dépensé pour l’installation d’une ...

... Lire la suite sur capital.fr