La bourse ferme dans 8 h 20 min
  • CAC 40

    6 569,95
    0,00 (0,00 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 789,62
    +12,81 (+0,34 %)
     
  • Dow Jones

    33 912,44
    +151,39 (+0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0142
    -0,0023 (-0,22 %)
     
  • Gold future

    1 795,20
    -2,90 (-0,16 %)
     
  • BTC-EUR

    23 682,73
    -362,43 (-1,51 %)
     
  • CMC Crypto 200

    569,23
    -21,53 (-3,64 %)
     
  • Pétrole WTI

    88,77
    -0,64 (-0,72 %)
     
  • DAX

    13 816,61
    +20,76 (+0,15 %)
     
  • FTSE 100

    7 509,15
    0,00 (0,00 %)
     
  • Nasdaq

    13 128,05
    +80,87 (+0,62 %)
     
  • S&P 500

    4 297,14
    +16,99 (+0,40 %)
     
  • Nikkei 225

    28 868,91
    -2,87 (-0,01 %)
     
  • HANG SENG

    19 796,26
    -244,60 (-1,22 %)
     
  • GBP/USD

    1,2016
    -0,0042 (-0,35 %)
     

Immobilier : l’inévitable baisse du prix des logements

On pourrait se lasser d’envisager l’hypothèse, tant elle ne s’est pas vérifiée par le passé : la baisse du prix des logements n’a pas eu lieu. On était en droit de l’attendre au cours de la pandémie, qui a mis l’économie nationale et mondiale en panne en affaiblissant les acteurs. On était même légitime à penser, au cours de la décennie précédente, que la valorisation des logements dans les marchés les plus attractifs était parvenue à un niveau d’acmé. C’est au point que les plus optimistes, ceux qui ont toujours prédit l’inverse, au motif d’une offre insuffisante par rapport à la demande, au motif aussi de l’attachement indéfectible des Français à la pierre, sourient aux prédictions nuancées ou contraires.

À ceux-là, on rappellera tout de même deux réalités… qui redonnent de l’actualité aux prévisions de baisse des prix. S’agissant de la pandémie, comment oublier le “quoi qu’il en coûte” ? Sans les aides publiques tous azimuts, notamment le prêt garanti par l’État, les emplois auraient été compromis. Les salaires ont également été préservés malgré les passages à temps partiel. Les indépendants eux-mêmes ont bénéficié de compensations pour perte d’exploitation. Les banques, en outre, ont pris en compte les revenus de transfert et ont continué à prêter aux accédants à la propriété comme aux investisseurs. En clair, des perfusions puissantes ont été posées et elles ont permis au marché immobilier de poursuivre son chemin, et aux prix de continuer leur ascension. D’autant plus que (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Achat immobilier : mon vendeur a-t-il le droit de se rétracter suite à mon offre d’achat ?
Immobilier : prix, taux... le point sur la conjoncture
Crédit immobilier : 20% des ménages évincés à cause de la hausse des taux
Interdiction des chaudières fioul : pourquoi vous avez intérêt à changer de mode de chauffage
Que faire lorsque le chien du voisin aboie ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles