Marchés français ouverture 7 h 24 min
  • Dow Jones

    34 269,16
    -473,66 (-1,36 %)
     
  • Nasdaq

    13 389,43
    -12,43 (-0,09 %)
     
  • Nikkei 225

    28 608,59
    -909,71 (-3,08 %)
     
  • EUR/USD

    1,2149
    -0,0003 (-0,02 %)
     
  • HANG SENG

    28 013,81
    -581,89 (-2,03 %)
     
  • BTC-EUR

    46 458,80
    +48,07 (+0,10 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 513,93
    +1 271,26 (+523,84 %)
     
  • S&P 500

    4 152,10
    -36,33 (-0,87 %)
     

Immobilier : ces grandes villes où les prix rebondissent avec l’arrivée des beaux jours

·1 min de lecture

+0,6% à Nantes, +0,5% à Lyon, +0,6% à Marseille… En seulement un mois, le prix moyen du mètre carré a sensiblement rebondi dans plusieurs grandes métropoles françaises. Voilà ce que constate le spécialiste de l’estimation en ligne Meilleurs Agents dans son dernier baromètre mensuel. Ainsi, en moyenne, dans les dix plus grandes communes de l’Hexagone (hors Paris), les prix moyens du mètre carré ont encore augmenté de 0,2%. Dans la Ville lumière, la hausse est même légèrement supérieure, à 0,3% au cours du mois d’avril. “Les acquéreurs se font moins discrets, et moins attentistes. Pour la première fois depuis janvier, les délais de vente moyens reculent de 7 jours dans les grandes villes”, explique Meilleurs Agents. C’est donc bien ce dynamisme retrouvé par le marché qui engendre une remontée des prix.

Pour Capital, l’estimateur en ligne a comparé les dernières évolutions de prix mensuelles avec celles enregistrées depuis janvier 2021. Ce qui permet ainsi de comparer dans quelles villes les prix sont repartis à la hausse depuis le retour du printemps, et celles où au contraire, ces prix ont (encore) reculé.

A la lecture des prix moyens relevés par Meilleurs Agents, on se rend compte que dans une majorité de grandes métropoles (7 sur 11), l’arrivée du printemps a donc soit confirmé les hausses de prix déjà présentes, soit inversé les tendances baissières. C’est par exemple le cas à Nice, où au cours du mois d’avril, le prix moyen du mètre carré a grimpé de 0,3%, alors que depuis début (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Pénurie de syndics : un danger pour les copropriétés !
Des riverains du XVIe arrondissement en colère : une belle maison va être transformée en HLM
Rénover les passoires thermiques avant 2028, “un vœu pieux” selon le patron de Laforêt immobilier
La "fracture immobilière" que crée la crise du Covid, selon Orpi
DPE, garanties loyers impayés... les bons choix pour investir dans l'immobilier