La bourse ferme dans 7 h 6 min
  • CAC 40

    6 300,09
    +13,02 (+0,21 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 036,31
    +3,32 (+0,08 %)
     
  • Dow Jones

    34 200,67
    +164,67 (+0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,2026
    +0,0046 (+0,38 %)
     
  • Gold future

    1 786,30
    +6,10 (+0,34 %)
     
  • BTC-EUR

    47 539,07
    -631,26 (-1,31 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 305,11
    -86,60 (-6,22 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,15
    +0,02 (+0,03 %)
     
  • DAX

    15 469,74
    +9,99 (+0,06 %)
     
  • FTSE 100

    7 037,77
    +18,24 (+0,26 %)
     
  • Nasdaq

    14 052,34
    +13,54 (+0,10 %)
     
  • S&P 500

    4 185,47
    +15,05 (+0,36 %)
     
  • Nikkei 225

    29 685,37
    +2,00 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    29 106,15
    +136,44 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,3884
    +0,0044 (+0,32 %)
     

Immobilier : ces grandes villes où les délais de vente dégringolent

·1 min de lecture

45 jours pour les appartements, 56 jours pour les maisons. Voilà désormais la durée moyenne nécessaire pour vendre son logement en France, d’après les données compilées par le groupe SeLoger pour Capital. Pour obtenir ces chiffres, la plateforme a analysé toutes les annonces immobilières publiées sur son site entre début décembre 2020 et fin février 2021. Puis, SeLoger a comparé la durée de vie de ces annonces avec celles de l’année N-1, soit pendant la période comprise entre décembre 2019 et février 2020. Les résultats sont surprenants.

En un an, SeLoger a constaté une nette diminution des délais nécessaires aux vendeurs pour se débarrasser de leur bien : -24% en moyenne pour les appartements, et -26% pour les maisons. Pourquoi donc les transactions s’accélèrent-elles ainsi ? Pour le comprendre, il faut revenir à la crise sanitaire et à ses conséquences. En février 2020, d’après une enquête réalisée par SeLoger, le moral des vendeurs n'était déjà certes pas au beau fixe. 56% d’entre eux envisageaient une dégradation de la situation économique et financière au cours des prochains mois. Neuf mois plus tard, la sinistrose avait atteint 71% du panel. Pas de quoi encourager les particuliers à se séparer de leur logement maintenant ! Face aux craintes sanitaires, économiques, de pertes d’emploi, ou de difficultés sur d’obtenir un crédit… “beaucoup de vendeurs ont mis leurs projets immobiliers sous cloche. Ils attendent”, résume Séverine Amate, porte-parole de SeLoger.

>> A lire aussi (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Rénovation énergétique : ces travaux inefficaces voire contreproductifs
Immobilier : Nice, Paris, Toulouse… acheter à côté d’une école coûte-t-il beaucoup plus cher ?
Immobilier : les taux de rentabilité canons des parkings dans les grandes villes
Immobilier : comment évaluer la demande locative dans ma ville ?
Qui veut louer l’ancien appartement de Lady Gaga ?