La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 569,16
    -97,10 (-1,46 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 083,37
    -74,77 (-1,80 %)
     
  • Dow Jones

    33 290,08
    -533,37 (-1,58 %)
     
  • EUR/USD

    1,1865
    -0,0045 (-0,38 %)
     
  • Gold future

    1 763,90
    -10,90 (-0,61 %)
     
  • BTC-EUR

    29 975,56
    -1 895,97 (-5,95 %)
     
  • CMC Crypto 200

    888,52
    -51,42 (-5,47 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,50
    +0,46 (+0,65 %)
     
  • DAX

    15 448,04
    -279,63 (-1,78 %)
     
  • FTSE 100

    7 017,47
    -135,96 (-1,90 %)
     
  • Nasdaq

    14 030,38
    -130,97 (-0,92 %)
     
  • S&P 500

    4 166,45
    -55,41 (-1,31 %)
     
  • Nikkei 225

    28 964,08
    -54,25 (-0,19 %)
     
  • HANG SENG

    28 801,27
    +242,68 (+0,85 %)
     
  • GBP/USD

    1,3809
    -0,0115 (-0,83 %)
     

Immobilier : face à la flambée des résidences secondaires, un Breton plaide pour un statut de résident

·1 min de lecture

Les résidences secondaires, il en a vraiment assez. Le Breton Nil Caouissin, professeur d’histoire-géographie et militant à l’Union démocratique bretonne (UDB) déplore l’augmentation du nombre de Français qui choisissent sa région pour s’installer de façon sporadique en achetant des résidences secondaires. Comme le rapportent nos confrères d’Actu.fr, il plaide pour la priorité des locaux dans un "manifeste pour un statut de résidence en Bretagne".

La naissance du combat de Nil Caouissin pour le statut de résident breton résulte de "l’explosion de la demande et des prix avec la crise du Covid". Il déplore le "gaspillage de logements" provoqué par la prise d’assaut de résidences secondaires. Le militant de l’UDB souligne en effet que la Bretagne compte "250.000 logements vides neuf mois sur douze", une situation qu’il juge "absurde".

>> A lire aussi - Taxe d’habitation : pas de remise exceptionnelle pour les résidences secondaires inoccupées durant le confinement

Cette recrudescence de résidences secondaires rend les prix "inabordables", déplore également le Breton, interrogé par nos confrères. Ainsi, "des travailleurs ne peuvent pas se loger car ils sont en concurrence avec de riches retraités" à la recherche d’un pied-à-terre breton. Des locaux se retrouvent ainsi contraints d’effectuer de plus longs trajets pour se rendre au travail : "une perte de temps et de budget", aux yeux de Nil Caouissin, mais également "une pollution évitable".

Un statut de résident, comment ça fonctionne (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Réforme des APL : une étude confirme que tous les jeunes sont perdants
Dépannage d’urgence à domicile : gare aux arnaques !
Crédit immobilier : emprunter après 55 ans, c’est possible, mais à quelques conditions
Encadrement des loyers : les annonces immobilières illégales traquées
Immobilier : les agglomérations où les prix des appartements neufs augmentent le plus

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles