Publicité
La bourse ferme dans 6 h 50 min
  • CAC 40

    7 820,87
    -43,83 (-0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 010,16
    -24,27 (-0,48 %)
     
  • Dow Jones

    38 712,21
    -35,21 (-0,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,0810
    -0,0005 (-0,04 %)
     
  • Gold future

    2 330,80
    -24,00 (-1,02 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 532,62
    +158,53 (+0,25 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 425,03
    +12,08 (+0,85 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,34
    -0,16 (-0,20 %)
     
  • DAX

    18 497,20
    -133,66 (-0,72 %)
     
  • FTSE 100

    8 193,65
    -21,83 (-0,27 %)
     
  • Nasdaq

    17 608,44
    +264,89 (+1,53 %)
     
  • S&P 500

    5 421,03
    +45,71 (+0,85 %)
     
  • Nikkei 225

    38 720,47
    -156,24 (-0,40 %)
     
  • HANG SENG

    18 112,63
    +174,79 (+0,97 %)
     
  • GBP/USD

    1,2795
    -0,0005 (-0,04 %)
     

Immobilier : «Emmanuel Macron ne veut pas sauver le logement du naufrage»

Immobilier : «Emmanuel Macron ne veut pas sauver le logement du naufrage»

La situation de la production de logements dans notre pays est simplement terrible. Tous les indicateurs plongent, les ventes, les délais de réalisation, les mises en chantier, les autorisations de construire, à des niveaux d’étiage jamais connus. Le troisième est l’indicateur absolu depuis qu’il existe en France une politique du logement, et depuis que ces politiques sont incarnées par des ministres, ils sont jugés sur cette performance : combien sait-on bâtir de logements pour les ménages ? Cette question est liée à une autre interrogation : quels sont les besoins en logements du pays à l’instant T et sur la durée ? En année glissante, la France produit 283 000 logements. A la fin des années 80, sa production était à ce niveau et 300 000 constituait un cap. Les Français étaient 18 millions de moins. La décohabitation, les séparations, les recompositions, la mobilité professionnelle dessinent aujourd’hui une société qui bouge bien plus vite que celle de 1980, avec la nécessité d’un parc résidentiel plus large et mieux réparti.

Bref, ce qui se passe en matière de construction a de quoi inquiéter au plus haut point. La décision publique ne semble pas s’en inquiéter. En la matière, il faut être précis et ne pas faire de procès à l’emporte-pièce. On entend à cet égard des critiques mal ciblées. Ainsi, on ne peut pas dire qu’il n’y ait pas d’actions pour le logement, tendant à améliorer le marché et à corriger des dysfonctionnements. On ne peut pas dire non plus du coup qu’il n’y ait (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Mis en vente en 2021, l’appartement le plus cher de Londres ne trouve toujours pas preneur
«Maman, j’ai raté l’avion» : la maison du film est à vendre pour une jolie somme
Son HLM est trop grand : il demande un logement plus petit
Crédit immobilier : «Mon prêt relais a viré au cauchemar»
Immobilier : où acheter une maison près de Marseille ?