La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 287,07
    +52,93 (+0,85 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 032,99
    +39,56 (+0,99 %)
     
  • Dow Jones

    34 200,67
    +164,68 (+0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1980
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    1 777,30
    +10,50 (+0,59 %)
     
  • BTC-EUR

    47 464,74
    -4 873,12 (-9,31 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,97
    +7,26 (+0,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,07
    -0,39 (-0,61 %)
     
  • DAX

    15 459,75
    +204,42 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 019,53
    +36,03 (+0,52 %)
     
  • Nasdaq

    14 052,34
    +13,58 (+0,10 %)
     
  • S&P 500

    4 185,47
    +15,05 (+0,36 %)
     
  • Nikkei 225

    29 683,37
    +40,68 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    28 969,71
    +176,57 (+0,61 %)
     
  • GBP/USD

    1,3840
    +0,0056 (+0,41 %)
     

Immobilier : ces dépenses parfois inattendues que les bailleurs doivent prévoir

·1 min de lecture

Plomberie, dégât des eaux, électricité… Outre les tâches administratives, un bien immobilier entraîne un certain nombre de dépenses. Et c’est au propriétaire bailleur de les assumer. Selon une étude du spécialiste de la gestion locative en ligne, Flatlooker, ces frais ont coûté en moyenne 96 euros en 2020 aux propriétaires. Un chiffrage exceptionnellement bas : en 2019, les bailleurs ont réglé en moyenne 240 euros pour résoudre les différentes problématiques de leur bien immobilier, un montant qui a donc chuté de 60% en un an.

L’explication, selon Nicolas Parisot, co-fondateur de Flatlooker, réside dans les différents confinements et mesures sanitaires qui se sont succédé depuis un an : “les locataires ont été moins présents dans leurs logements durant les 3 mois de confinement et les locataires qui étaient en télétravail chez eux ont eu tendance à plus gérer leurs problématiques en autonomie”. Durant le premier confinement, la dépense moyenne mensuelle sur chaque poste de coût (chauffage, électroménager, humidité…) a ainsi été divisée par 6.

>> Nos services pour optimiser vos investissements immobiliers

Mais quels sont les travaux qui coûtent le plus cher aux propriétaires bailleurs ? En tête, représentant 41% du budget annuel moyen alloué aux incidents imprévus, se tiennent les travaux de plomberie et de chauffage. Arrivent ensuite les dégâts des eaux (14% du budget annuel), suivi des travaux d’électricité (11,3%), puis des huisseries (7,5%).

Les travaux qui reviennent le plus (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Un permis de construire annulé… alors que l’immeuble est déjà habité
Les ravages de la mérule dans nos logements
Immobilier : ces villes où l’on trouve plus de logements vides que de candidats locataires
Immobilier : pourquoi les prix des logements neufs ne sont pas près de baisser
Immobilier : les Franciliens continuent de se ruer vers les maisons