Publicité
Marchés français ouverture 1 h 2 min
  • Dow Jones

    39 150,33
    +15,53 (+0,04 %)
     
  • Nasdaq

    17 689,36
    -32,24 (-0,18 %)
     
  • Nikkei 225

    38 885,86
    +289,39 (+0,75 %)
     
  • EUR/USD

    1,0702
    +0,0005 (+0,04 %)
     
  • HANG SENG

    17 880,17
    -148,35 (-0,82 %)
     
  • Bitcoin EUR

    58 209,00
    -1 955,25 (-3,25 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 286,99
    -73,34 (-5,39 %)
     
  • S&P 500

    5 464,62
    -8,55 (-0,16 %)
     

Immobilier : les départements où les prix des maisons à la campagne s’effondrent le plus vite

Illustration Capital / Freepik

La crise du logement ne touche pas uniquement les grandes villes. Dans les campagnes aussi, le nombre de transactions dégringole. C’est ce que révèle une étude publiée le 22 mai par le réseau des Safer (Sociétés d'aménagement foncier et d'établissement rural). En 2023, ce dernier n’a recensé qu’environ 91 000 transactions de maisons à la campagne*, soit 24,2% de moins que l’année précédente ! Un tel effondrement, expliquent les Safer, est principalement dû à la remontée spectaculaire des taux de crédit en 2023, atteignant en moyenne autour de 4% pour les prêts à 20 ans. Or cette flambée du coût du crédit a contraint de nombreux candidats à l'achat immobilier de renoncer à leur projet, faute de capacité financière suffisante. «La quasi-totalité du territoire national a vu le nombre de transactions diminuer entre 2022 et 2023», décrit ainsi le groupe. «La déprise (le recul, NDLR), déjà entamée l’année précédente, s’accentue particulièrement dans les régions Auvergne Rhône-Alpes (-30,6% de transactions), Hauts-de-France (-31%) et Normandie (-21,1%)».

Faute d’acquéreurs solvables, de nombreux propriétaires ont ainsi dû baisser leurs prix l’an passé. En moyenne, en France métropolitaine, les prix des maisons à la campagne ont ainsi reculé de 4,3%. Pour entrer plus précisément dans le détail, le groupe Safer a également communiqué les évolutions moyennes des prix de ces maisons département par département, entre 2022 et 2023. Par transparence, le groupe a enfin fait connaître le nombre (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

«L’immobilier en France va de mal en pis et ce n’est pas fini, gare à la chute»
Immobilier : combien de m² pouvez-vous acheter en juin dans ces 50 villes pour 1 000 euros de mensualité ?
Rénovation énergétique : voici le budget moyen des Français qui ont rénové leur logement
Crédit immobilier : les six cases à cocher pour séduire votre banque et obtenir votre prêt
Location : les villes où les loyers flambent le plus pour les étudiants