Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    39 853,87
    -504,22 (-1,25 %)
     
  • Nasdaq

    17 342,41
    -654,94 (-3,64 %)
     
  • Nikkei 225

    39 154,85
    -439,54 (-1,11 %)
     
  • EUR/USD

    1,0842
    -0,0015 (-0,14 %)
     
  • HANG SENG

    17 311,05
    -158,31 (-0,91 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 794,77
    -9,38 (-0,02 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 355,00
    -10,90 (-0,80 %)
     
  • S&P 500

    5 427,13
    -128,61 (-2,31 %)
     

Immobilier : les départements où les prix se sont effondrés le plus vite depuis un an

Illustration Capital générée à l'aide de l'IA

Une chute des prix de l’immobilier hors de contrôle ? En un an, les prix des logements ont baissé en moyenne de 3,8%, selon la dernière note de conjoncture de la Fédération nationale de l’immobilier (Fnaim) présentée mercredi 12 juin. Pour le principal syndicat d’agents immobiliers, c’est une chute rarement vue sur le marché. «Cette baisse est la plus forte baisse constatée depuis 15 ans. Dans certaines communes, on observe même des baisses à deux chiffres», décrit Loïc Cantin, le président de la Fnaim.

Pire encore : la fédération anticipe même une accélération de la chute des prix d’ici décembre. À la fin de l’année, la Fnaim projette une baisse moyenne comprise entre 5 et 7% sur l’ensemble du territoire. Une fourchette large qui s’explique par l’incertitude des baisses des taux directeurs de la Banque centrale européenne (BCE) qui impactera mécaniquement l’évolution des taux de crédits d’ici la fin de l’année. Car la fédération le rappelle : la chute s’explique essentiellement par la très forte remontée des taux de crédits immobiliers en 2023, qui a largement amputé la capacité d’emprunt des candidats à l’achat immobilier l’an passé.

>> Notre service - Faites des économies en testant notre comparateur d’assurance de prêt immobilier

Comme bien souvent dans l’immobilier, les prix ne varient pas à la même vitesse dans tous les territoires. Prenons quelques exemples. Dans les 10 plus grandes villes françaises (hors Paris), ils ont dégringolé de 6,1% entre fin mai 2023 et début juin 2024. (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Est-ce que la sous-location d'un logement est légale ?
Logements des jeunes : pourquoi Emmanuel Macron veut agir vite
Immobilier : les prix vont encore chuter de 5 à 7% en 2024, selon la Fnaim
Places de parking : dans quelles villes investir pour obtenir le meilleur rendement ?
Location : la liste des documents que votre propriétaire n'a pas le droit de vous demander