La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 677,64
    +30,33 (+0,46 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 942,62
    +21,35 (+0,54 %)
     
  • Dow Jones

    33 691,37
    -90,11 (-0,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0553
    -0,0007 (-0,06 %)
     
  • Gold future

    1 810,00
    +8,50 (+0,47 %)
     
  • BTC-EUR

    16 252,95
    -183,82 (-1,12 %)
     
  • CMC Crypto 200

    403,28
    -2,97 (-0,73 %)
     
  • Pétrole WTI

    70,31
    -1,15 (-1,61 %)
     
  • DAX

    14 370,72
    +106,16 (+0,74 %)
     
  • FTSE 100

    7 476,63
    +4,46 (+0,06 %)
     
  • Nasdaq

    11 089,78
    +7,77 (+0,07 %)
     
  • S&P 500

    3 959,92
    -3,59 (-0,09 %)
     
  • Nikkei 225

    27 901,01
    +326,58 (+1,18 %)
     
  • HANG SENG

    19 900,87
    +450,64 (+2,32 %)
     
  • GBP/USD

    1,2278
    +0,0041 (+0,33 %)
     

Immobilier: décrispation temporaire sur le crédit grâce au relèvement du taux d'usure

L. Cerino/Rea

La Banque de France a fixé le taux d'usure à 3,05% pour les crédits immobiliers sur 20 ans au 1er octobre. Une bonne nouvelle pour les emprunteurs, mais temporaire compte tenu de la hausse des taux actuelle.

Après des mois de protestations, les courtiers en crédit , et surtout les emprunteurs, vont pouvoir pousser un ouf de soulagement. Le taux maximum légal du crédit immobilier, aussi appelé , augmentera au 1er octobre pour passer de 2,57% à , vient d'annoncer la . Destiné à protéger les particuliers de conditions d'emprunt abusives, le taux d'usure plafonne l'ensemble des frais d'un prêt immobilier: taux d'intérêt (nominal) pratiqué par la banque, éventuelle commission des courtiers, frais de dossier et coût de l'assurance emprunteur.

Lire aussi

Une augmentation "plus marquée"

Le calcul du taux est réalisé chaque trimestre par la Banque de France, qui prend en compte les taux moyens pratiqués par les banques au cours des trois derniers mois augmentés d'un tiers. Il y a autant de taux d'usure que de types de crédits. "L'application de la formule prévue par la loi" conduit à "une hausse bien proportionnée et plus marquée qu'en juin dernier", indique la Banque de France.

Ces taux plafonds sont sous le feu des critiques, notamment des courtiers qui y voient un frein à l'accès au crédit immobilier. à Paris, pour demander à la banque centrale de faire un geste. Pour autant, la Banque de France juge "ni souhaitable ni nécessaire (...) un relèvement exceptionnel" des taux de l'usure, dont le rôle "est de protéger les emprunteurs", a-t-elle précisé.

Cette hausse est "très attendue" par la profession, expliquait plus tôt dans la journée le président du réseau de courtiers Cafpi, Olivier Lendrevie, pour qui "un taux d'usure à 3% permettrait de régler la grande majorité des situations de blocage observées ces dernières semaines".

Les taux d'intérêt toujours en hausse

Toutefois, l'augmentation de plafond n'est qu'une bonne nouvelle temporaire. Car les taux des prêts immobiliers restent orientés à la haussé, passant de 1,07% en janvier à 1,82% en août, hors assurance et toutes durées d'emprunt confondues . Et de nombreuses banques affichent plutôt des taux moyens autour des 2%. Et[...]

Lire la suite sur challenges.fr