La bourse ferme dans 21 min
  • CAC 40

    6 216,41
    +51,30 (+0,83 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 977,41
    +36,95 (+0,94 %)
     
  • Dow Jones

    34 022,89
    +201,59 (+0,60 %)
     
  • EUR/USD

    1,2032
    -0,0009 (-0,07 %)
     
  • Gold future

    1 791,70
    +13,30 (+0,75 %)
     
  • BTC-EUR

    46 702,61
    -531,25 (-1,12 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 292,67
    +29,71 (+2,35 %)
     
  • Pétrole WTI

    62,26
    -0,41 (-0,65 %)
     
  • DAX

    15 189,39
    +59,88 (+0,40 %)
     
  • FTSE 100

    6 907,59
    +47,72 (+0,70 %)
     
  • Nasdaq

    13 828,12
    +41,85 (+0,30 %)
     
  • S&P 500

    4 152,03
    +17,09 (+0,41 %)
     
  • Nikkei 225

    28 508,55
    -591,83 (-2,03 %)
     
  • HANG SENG

    28 621,92
    -513,81 (-1,76 %)
     
  • GBP/USD

    1,3928
    -0,0009 (-0,06 %)
     

Immobilier : le boom des achats de maisons dans les villes moyennes

·1 min de lecture

Le marché de l’ancien se porte très bien. C’est tout du moins la conclusion du réseau immobilier Century 21, filiale de Nexity. Sur un an, au premier trimestre 2021, le volume des ventes a tout simplement bondi de 18,2% pour les maisons, et de 12,6% pour les appartements. Le rythme des ventes des biens anciens depuis janvier est ainsi bien plus puissant qu’en 2020, et même 2019, année pourtant record en la matière. Les prix de vente sont en conséquence tirés vers le haut. En moyenne, ils atteignent 2.240 euros par mètre carré pour les maisons et 3.703 euros pour les appartements, des niveaux “records”.

Le temps durant lequel des grands centres urbains étaient la locomotive du marché ne semble plus d’actualité. “Les ménages privilégient les villes moyennes qui gravitent autour des grandes métropoles”, analyse le réseau immobilier, le télétravail réduisant le temps passé dans les transports. Réalisant de belles plus-values sur la vente de biens situés en hypercentre, des familles migrent “quelques kilomètres plus loin” pour décrocher un bien plus spacieux, et si possible avec jardin. Century évoque ainsi le “retour en grâce du pavillon".

Ces mêmes pavillons, situés autour des grandes métropoles, se vendent désormais bien plus rapidement (86 jours en moyenne contre 95 il y a un an). Des niveaux jamais vus depuis 10 ans pour des délais de vente. Et les marges de négociation diminuent en parallèle, signe de la tension du marché en la matière.

>> Notre service - Trouvez votre nouveau (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Immobilier : ces dépenses parfois inattendues que les bailleurs doivent prévoir
Loi climat : le gouvernement va créer des "accompagnateurs rénovation"
Un permis de construire annulé… alors que l’immeuble est déjà habité
Assurance emprunteur : n'hésitez pas à renégocier à l'aide d'un courtier, selon le DG d'Orpi
Loi climat : le nombre de logements interdits à la location pourrait être bien plus important finalement