Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 022,41
    -0,85 (-0,01 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 918,09
    -18,48 (-0,37 %)
     
  • Dow Jones

    37 894,26
    +118,88 (+0,31 %)
     
  • EUR/USD

    1,0653
    +0,0007 (+0,06 %)
     
  • Gold future

    2 410,40
    +12,40 (+0,52 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 309,02
    +1 090,45 (+1,84 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 381,69
    +69,07 (+5,26 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,15
    +0,42 (+0,51 %)
     
  • DAX

    17 737,36
    -100,04 (-0,56 %)
     
  • FTSE 100

    7 895,85
    +18,80 (+0,24 %)
     
  • Nasdaq

    15 262,71
    -338,79 (-2,17 %)
     
  • S&P 500

    4 961,28
    -49,84 (-0,99 %)
     
  • Nikkei 225

    37 068,35
    -1 011,35 (-2,66 %)
     
  • HANG SENG

    16 224,14
    -161,73 (-0,99 %)
     
  • GBP/USD

    1,2370
    -0,0069 (-0,55 %)
     

Immobilier : les astuces pour repérer les arnaques aux fausses annonces de location

Freepik / Capital

Avec la crise du logement qui touche le pays depuis des mois, le marché de la location n’a peut-être jamais été aussi tendu. Le nombre de biens à louer est en chute libre dans les grandes villes et les candidats à la location se jettent sur les rares annonces disponibles. Dans ce contexte ultra tendu, les plateformes d’annonces immobilières deviennent le terrain de jeux favori des cybercriminels, qui rivalisent d’imagination pour escroquer des personnes désespérément en quête d’un logement. Heureusement, il est possible d’éviter la plupart des arnaques en étant vigilant et en respectant quelques règles. Voici lesquelles.

Une des principales arnaques qui circulent sur les sites d’annonces immobilières est la suivante : les escrocs postent une annonce de location particulièrement attractive, dans une ville où le marché est très tendu. Les photos du bien sont généralement soignées, le loyer modéré et le logement idéalement situé. Forcément, les candidats affluent et prennent contact via la messagerie du site avec le faux propriétaire. Ce dernier répond à la sollicitation d’un candidat, et le met en confiance en lui demandant les informations habituelles (métier exercé, salaire, profil…).

Une fois la victime ferrée, l'escroc prétend qu’il n’habite pas dans la ville où est situé le bien et qu’il n’a pas le temps de se déplacer pour gérer le dossier. Il explique alors au candidat qu’il est prêt à retenir son dossier, tout en demandant une somme d’argent en signe de garantie, à verser (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Assurance de prêt immobilier : garanties, résiliation et taux
Audit énergétique : attention, les règles changent à partir du 1er avril 2024
MaPrimeRénov' : attention, les aides sur ces travaux baissent au 1er avril 2024
Immobilier : «La justice encourage les locataires malhonnêtes», Christian a perdu 20 mois de loyer
Immobilier : les grandes villes où les prix baissent le plus depuis un an