La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 742,25
    -11,72 (-0,17 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 977,90
    -6,60 (-0,17 %)
     
  • Dow Jones

    34 269,31
    -125,70 (-0,37 %)
     
  • EUR/USD

    1,0533
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    1 809,60
    -5,60 (-0,31 %)
     
  • BTC-EUR

    16 100,04
    -106,78 (-0,66 %)
     
  • CMC Crypto 200

    402,41
    +0,99 (+0,25 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,05
    -1,17 (-1,44 %)
     
  • DAX

    14 529,39
    +39,09 (+0,27 %)
     
  • FTSE 100

    7 556,23
    -2,26 (-0,03 %)
     
  • Nasdaq

    11 382,87
    -99,58 (-0,87 %)
     
  • S&P 500

    4 050,90
    -25,67 (-0,63 %)
     
  • Nikkei 225

    27 777,90
    -448,18 (-1,59 %)
     
  • HANG SENG

    18 675,35
    -61,09 (-0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,2281
    +0,0024 (+0,20 %)
     

Immobilier: les agences pointées pour leurs annonces de location trop succintes

ROMAIN DOUCELIN / SIPA/SIPA

Oubli de mentionner le dépôt de garantie, le diagnostic énergétique, le montant des charges… De nombreuses annonces immobilières ne comprennent pas des informations réglementaires pour la location d’un logement, selon une étude de la CLCV. L’association de consommateurs demande aux agences immobilières et aux sites de transactions entre particuliers d’être plus rigoureux et appelle à un renforcement des contrôles pour éviter les abus.

Méconnaissance de la réglementation ou manque de rigueur voire de transparence? Dans une étude publiée ce vendredi 18 novembre, l’association Consommation Logement Cadre de vie (CLCV) a passé au crible 1.100 annonces publiées à Pairs, Lyon et Lille sur cinq sites Internet (Citya, FNAIM, Foncia, Leboncoin et PAP) et révèle que seulement 6% d’entre elles sont conformes, c’est-à-dire indiquent l’ensemble des informations obligatoires pour renseigner correctement les locataires en recherche de logement.

Lire aussiPassoires thermiques : ces régions où les biens immobiliers perdent le plus de valeur

Depuis 2017, les agences immobilières sont en effet contraintes de respecter une dizaine de points à notifier dans une annonce tels que le montant du loyer, des charges mensuelles et du dépôt de garantie, l’indication de la superficie du bien ou encore son diagnostic de performance énergétique (DPE). Une règlementation qui s’est étendue aux particuliers en juillet 2022, les obligeant à lister ces informations dans le cadre de leurs annonces. Problème: ni les particuliers ni les professionnels ne respectent leurs obligations. Pourtant, "il est indispensable d’avoir connaissance de l’ensemble des éléments demandés puisque beaucoup ont un impact financier", commente David Rodrigues, juriste à la CLCV.

Un résultat "inadmissible"

À en croire l’étude de la CLCV, seulement 17% des agences immobilières présentent des annonces à la location totalement conformes contre… 0% pour les particuliers. L'association fustige les agences pour ce résultat jugé "insuffisant, indigne et inadmissible dans la mesure où, en tant que professionnels, ils se doivent à une obligation déontologique de respecter la loi et d’assurer la pleine et entière information du candidat locataire". Du côté des sites de particuliers, en l’occurrence PAP et Leboncoin, l’association en appelle à leur responsabilité.

Face à ce constat, les auteurs de l’étude ont par la suite établi un "taux de complétude des annonces" p[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi