Marchés français ouverture 6 h 33 min
  • Dow Jones

    33 852,53
    +3,07 (+0,01 %)
     
  • Nasdaq

    10 983,78
    -65,72 (-0,59 %)
     
  • Nikkei 225

    27 889,84
    -138,00 (-0,49 %)
     
  • EUR/USD

    1,0341
    +0,0006 (+0,06 %)
     
  • HANG SENG

    18 204,68
    +906,74 (+5,24 %)
     
  • BTC-EUR

    16 314,85
    +552,89 (+3,51 %)
     
  • CMC Crypto 200

    400,82
    +12,09 (+3,11 %)
     
  • S&P 500

    3 957,63
    -6,31 (-0,16 %)
     

Immobilier: voici comment accélérer sa vente grâce à l'iBuying

M. Gaillard/Rea

Venu des Etats-Unis, ce système promet aux propriétaires une transaction rapide et sûre. Mais gare aux frais! Cinq start-up se sont lancées en France.

Elles s'appellent Zefir, Homeloop, Dili, Vendez-votre-maison ou Casavo. Toutes font une même promesse: vendre un logement en quelques jours, sans risque, en évitant tout stress ou un coûteux prêt relais au propriétaire. Ces start-up d'iBuying - pour instant buying (vente instantanée) - sont inspirées d'un modèle américain représentant près d'une transaction sur dix outre-Atlantique. Le principe est simple et séduisant: une estimation du logement en vingt-quatre ou quarante-huit heures, une vente en moins de trois à douze mois - et à défaut d'acquéreur, le rachat par la société d'iBuying - et un paiement comptant, sans délai bancaire. En contrepartie, une décote variable, de 6 à 12% selon les opérateurs, est opérée sur le prix du bien acheté.

Consultez les prix de l'immobilier à Paris et en régions

Commission et décote

En France, le concept n'a pas encore vraiment percé et concernera moins de 1.000 ventes en 2022, soit… 0,01% du marché. Cependant, plusieurs groupes industriels et financiers sont entrés au capital des start-up qui se sont créées depuis quatre ans avec l'ambition de devenir incontournables. Avec Zefir, "l'offre d'achat est signée en sept jours", assure Rémy Fabre, son cofondateur et PDG. Et si l'appartement ou la maison tardent à trouver preneur, la start-up verse même au propriétaire une prime mensuelle d'immobilisation représentant 1,4% du montant du bien.

Même si tout semble sécurisé, les vendeurs doivent prendre des précautions, et notamment s'assurer que le prix proposé est conforme à celui du marché. "Il ne faut pas hésiter à passer par d'autres professionnels pour comparer les estimations", note David Rodrigues, juriste au sein de l'association de consommateurs CLCV. Par exemple, des agences immobilières classiques. Bien sûr, tout cela a un coût: les start-up prélèvent une commission sur la transaction. En fonction de la prise de risque, elle varie de 6 à 8% pour Zefir, de 10 à 12% pour Homeloop. A chaque propriétaire d'estimer combien lui coûte[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi