Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    39 059,28
    -611,76 (-1,54 %)
     
  • Nasdaq

    16 687,34
    -114,20 (-0,68 %)
     
  • Nikkei 225

    39 103,22
    +486,12 (+1,26 %)
     
  • EUR/USD

    1,0810
    -0,0018 (-0,16 %)
     
  • HANG SENG

    18 868,71
    -326,89 (-1,70 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 298,76
    -2 145,08 (-3,33 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 458,83
    -43,83 (-2,92 %)
     
  • S&P 500

    5 259,25
    -47,76 (-0,90 %)
     

Immobilier : à quelles baisses de prix s’attendre d’ici l’été 2024 en Ile-de-France ?

Immobilier : à quelles baisses de prix s’attendre d’ici l’été 2024 en Ile-de-France ?

La baisse des prix, tant attendue par les acheteurs, semble enfin se confirmer en Ile-de-France. D'après la dernière note mensuelle des notaires du Grand Paris, publiée jeudi 25 avril, les volumes de vente en région parisienne ont reculé de 28% sur un an entre décembre 2023 et février 2024. Seulement 27 210 transactions ont été enregistrées durant cette période. Cette chute spectaculaire de la demande tire logiquement les prix à la baisse. Les tarifs des logements anciens ont en effet reculé de 8% sur un an en février 2024 pour les appartements, et de 10% pour les maisons. «Cela faisait quatorze ans que l’on n’avait pas observé une baisse annuelle des prix à deux chiffres pour les maisons en Ile-de-France», souligne les notaires du Grand Paris. La baisse des prix s’est même accélérée ces derniers mois puisque les tarifs des logements anciens ont baissé de 3,6% en Ile-de-France, entre novembre 2023 et février 2024.

Le mouvement baissier est également spectaculaire à Paris, où les prix ont chuté de 7,3% en un an, pour atteindre 9 600 euros par mètre carré en moyenne en février 2024. La petite couronne, qui n’est pas épargnée par la chute de la demande, voit également ses prix s’écrouler. Le mètre carré a en effet atteint 5 970 euros en février 2024 dans les Haut-de-Seine (-8,7% sur un an), 3 700 euros en Seine-Saint-Denis (-9,1%) et 4 720 euros dans le Val-Marne (-9%).

Même sinistrose en grande couronne parisienne, où les prix ont baissé de 8,2% sur un an en février 2024, pour atteindre (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

JO 2024 : le directeur France d’Airbnb l’assure, il reste des logements disponibles pour cet été
Parents solos : quand une association aide les familles monoparentales à se loger
Natalie Portman s'installe dans un hôtel particulier, l'un des plus prestigieux de Paris
Vu sur Leboncoin : le PS met une partie de son siège parisien en location
Immobilier : témoignage poignant de Louise qui a vu le sol de son salon s'effondrer