La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 765,52
    -30,23 (-0,44 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 080,15
    -27,87 (-0,68 %)
     
  • Dow Jones

    34 580,08
    -59,71 (-0,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,1317
    +0,0012 (+0,10 %)
     
  • Gold future

    1 782,10
    +21,40 (+1,22 %)
     
  • BTC-EUR

    43 669,79
    -3 877,18 (-8,15 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 367,14
    -74,62 (-5,18 %)
     
  • Pétrole WTI

    66,22
    -0,28 (-0,42 %)
     
  • DAX

    15 169,98
    -93,13 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 122,32
    -6,89 (-0,10 %)
     
  • Nasdaq

    15 085,47
    -295,85 (-1,92 %)
     
  • S&P 500

    4 538,43
    -38,67 (-0,84 %)
     
  • Nikkei 225

    28 029,57
    +276,20 (+1,00 %)
     
  • HANG SENG

    23 766,69
    -22,24 (-0,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,3235
    -0,0067 (-0,50 %)
     

Immigration: d'où vient l'insécurité culturelle

·2 min de lecture

EDITO- Contre l'insécurité culturelle, la peur de voir disparaître la France que l'on connaît, optons pour une immigration contrôlée, reste à définir laquelle et à l'appliquer strictement.

Cette expression de grand remplacement, qui brouille la campagne électorale, est un évident contresens.

Remplacer, c'est mettre une chose à la place d'une autre, laquelle est donc supprimée ou délogée. S'agissant de population, le grand remplacement supposerait donc que le peuple français disparaisse de notre territoire, ce qui ne correspond évidemment à aucune réalité, ni même à aucune possibilité sérieusement envisageable. Dès lors que personne ne projette d'éliminer ou d'évacuer plus de 60 millions de Français, l'immigration, même plus massive qu'elle ne l'est, ne pourrait aboutir qu'à un grand mélange, ce qui est tout autre chose qu'un grand remplacement!

Est-ce déjà le cas? En partie, oui, et dès les origines de notre pays: les Gaulois, divers depuis la nuit des temps, se sont mêlés aux Latins puis aux Francs (rappelons que Clovis parlait un dialecte germanique), puis aux Vikings (la toponymie, en Normandie, en porte témoignage), puis aux Anglais (notamment en Guyenne: Montaigne se souvient de ce cousinage), puis, comme chacun sait, aux Polonais, Italiens, Espagnols, Portugais, Maghrébins, sans parler des Juifs, dont la présence dans notre pays semble plus ancienne que celle des Francs, et sans oublier les descendants des esclaves déportés dans nos colonies! Le grand mélange est aussi ancien que la France, ou plutôt bien davantage, et il était inévitable que la mondialisation le prolonge ou l'accentue. Génétiquement, c'est d'ailleurs sans gravité: le mélange vaut mieux que la consanguinité!

"Soit, me diront certains, l'expression “grand remplacement” est peut-être inadéquate, mais le danger qu'elle désigne est bien réel: l'invasion de notre pays par des millions d'Arabes ou de Noirs, avec une culture et une religion tellement différentes des nôtres qu'elles menacent notre mode de vie, et même notre civilisation."

Racisme? Chez beaucoup, oui, assurément. Mais pas chez tous. Mais pas seulement.

Une immigration contrôlée

Il y a aussi ce qu'on appelle le sentiment[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles