La bourse ferme dans 7 h 24 min
  • CAC 40

    6 756,98
    +35,82 (+0,53 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 095,42
    +32,36 (+0,80 %)
     
  • Dow Jones

    34 483,72
    -652,22 (-1,86 %)
     
  • EUR/USD

    1,1320
    -0,0019 (-0,17 %)
     
  • Gold future

    1 779,70
    +3,20 (+0,18 %)
     
  • BTC-EUR

    50 283,97
    -358,31 (-0,71 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 462,46
    +19,68 (+1,36 %)
     
  • Pétrole WTI

    68,54
    +2,36 (+3,57 %)
     
  • DAX

    15 215,52
    +115,39 (+0,76 %)
     
  • FTSE 100

    7 139,20
    +79,75 (+1,13 %)
     
  • Nasdaq

    15 537,69
    -245,14 (-1,55 %)
     
  • S&P 500

    4 567,00
    -88,27 (-1,90 %)
     
  • Nikkei 225

    27 935,62
    +113,86 (+0,41 %)
     
  • HANG SENG

    23 658,92
    +183,66 (+0,78 %)
     
  • GBP/USD

    1,3290
    -0,0011 (-0,09 %)
     

Imbroglio sur la fin du signalement des contrôles de police sur Waze, Coyote ou TomTom

·2 min de lecture

A partir du 1er novembre, un décret impose une réduction des signalements de la présence des forces de l'ordre sur les applications comme Waze ou Coyote. Seule nuance, en l'état le texte est inapplicable.

Après des années de polémique, la situation semblait apaisée. Le signalement des contrôles de police tenait dans une zone grise sur les applications d'aide à la conduite comme Waze, Coyote ou TomTom. Cela résidait dans un euphémisme sur l'application leader du marché qui signale des zones de contrôle et non l'emplacement exacte des forces de l'ordre. Sauf que le , applicable ce 1er novembre, change totalement la donne.

Suite à une décision du préfet ou du ministre de l'Intérieur, le signalement des forces de l'ordre ne sera plus possible sur une zone appelée "zone blanche" pour une courte période. Dans le viseur, ce ne sont pas les contrôles de vitesse avec radar mais plutôt les contrôles d'alcoolémie ou de stupéfiants. Voire les enlèvements ou une attaque terroriste. Le texte est précis sur le champ d'application: sur les routes départementales et communales, la zone blanche pourra durer jusqu'à deux heures maximum d'interdiction de signalements pour les contrôles d'alcool et de stupéfiants. La durée sera étendue à douze heures en cas d'enlèvement ou d'attaque terroriste. En ville, le rayon maximal de la "zone blanche" sera de 2 kilomètres, et de 10 kilomètres hors-agglomération.

Mise en œuvre opérationnelle compliquée

Sauf que cette mesure risque de ne jamais entrer en vigueur. Et pour une simple raison: le ministère de l'Intérieur ne sait tout simplement pas comment communiquer cette impossibilité pour les utilisateurs de signaler la présence des forces de l'ordre dans une zone donnée. "Nous ne pouvons pas vous dire quand cela sera prêt" lâche laconique le ministère de l'Intérieur. "C'est certain qu'il ne va rien se passer le 1er novembre renchérit Vincent Martinier, directeur marketing France et Europe du Sud de TomTom. C'est très complexe à mettre en œuvre et nous sommes très loin d'être d'accord sur la mise en œuvre opérationnelle."

Concrètement, un utilisateur peut-il signaler un bouchon créée suite à des contrôles de police dans cette fameuse zone blanche? A[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles