La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 570,19
    -52,40 (-0,79 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 130,84
    -39,03 (-0,94 %)
     
  • Dow Jones

    34 584,88
    -166,44 (-0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1732
    -0,0040 (-0,34 %)
     
  • Gold future

    1 753,90
    -2,80 (-0,16 %)
     
  • BTC-EUR

    41 251,13
    +432,38 (+1,06 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 193,48
    -32,05 (-2,62 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,96
    -0,65 (-0,90 %)
     
  • DAX

    15 490,17
    -161,58 (-1,03 %)
     
  • FTSE 100

    6 963,64
    -63,84 (-0,91 %)
     
  • Nasdaq

    15 043,97
    -137,96 (-0,91 %)
     
  • S&P 500

    4 432,99
    -40,76 (-0,91 %)
     
  • Nikkei 225

    30 500,05
    +176,71 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    24 920,76
    +252,91 (+1,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,3737
    -0,0059 (-0,43 %)
     

"Des images de vous comme preuves le confirment" : l'arnaque des emails qui vous accusent de pédophilie

·1 min de lecture

C'est un nouveau type d'arnaque qui sévit ces derniers mois sur le web. Plusieurs internautes témoignent avoir reçu des mails les accusant de pédophilie. Derrière ces messages : des escrocs, qui n'hésitent pas à les faire chanter en échange de plusieurs milliers d'euros, rapportent La Dépêche et France 3 Normandie. Pourtant, les mails semblent presque réels : il s'agit d'un document en apparence officiel avec l'en-tête de la Brigade de protection des mineurs ou de la gendarmerie.

"Nous avons fait une saisie informatique pour acte de : pédophilie, perversion, proxénétisme et pornographie, sur le réseau informatique de notre service. [...] Des images de vous comme preuves le confirment", peut-on y lire. Ou encore : "Vous êtes prié de vous faire entendre par mail en nous écrivant vos justifications dans un délai de 72 heures. Passé ce délai, nous transmettrons notre rapport au procureur de la République pour établir un mandat d'arrêt à votre encontre." Le tout émaillé de fautes de frappe ou d'orthographe, de quoi tout de même éveiller les soupçons.

>> A lire aussi - Une nouvelle arnaque bien ficelée s'en prend aux personnes âgées

Si vous recevez l'un de ces messages, n'y répondez surtout pas, car l'envoi d'une réponse prouve aux escrocs que cette adresse est valide. Ils établissent alors le contact et commencent à faire chanter leurs victimes. Ainsi, en février dernier, France Inter évoquait le cas d'un internaute qui se s'était vu réclamer 18.000 euros, sous peine de dévoiler "sur (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Impôt sur le revenu, taxe foncière… les dates clés à connaître pour ne rater aucun paiement cet automne
Gaz : les solutions pour alléger la facture face à l’explosion des tarifs
Fonds de solidarité : ces milliers de plaintes que Bercy va déposer dans les prochaines semaines
Contrôle fiscal : Bercy a enregistré une nette baisse de recettes en 2020
Assurance de téléphone mobile : le médiateur fustige des “escroqueries”

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles