Marchés français ouverture 4 h 36 min
  • Dow Jones

    33 815,90
    -321,41 (-0,94 %)
     
  • Nasdaq

    13 818,41
    -131,81 (-0,94 %)
     
  • Nikkei 225

    29 001,59
    -186,58 (-0,64 %)
     
  • EUR/USD

    1,2024
    +0,0006 (+0,05 %)
     
  • HANG SENG

    29 007,86
    +252,52 (+0,88 %)
     
  • BTC-EUR

    40 933,46
    -4 710,43 (-10,32 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 102,02
    -141,03 (-11,35 %)
     
  • S&P 500

    4 134,98
    -38,44 (-0,92 %)
     

Des images inédites éclairent l'histoire des galaxies

·1 min de lecture

Où et comment naissent les galaxies ? On savait déjà que ces dernières provenaient de filaments de gaz. Mais pour la première fois, des scientifiques, aidés par un puissant télescope basé au Chili, ont capté des images de ces filaments composés d'hydrogène, qui fabriquent des étoiles. 

>> Retrouvez tous les journaux de la rédaction d'Europe 1 en replay et en podcast ici

L'instrument MUSE, un assemblage de 24 spectrographes installés sur le Very Large Telescope de l'Observatoire européen austral (ESO), a réussi à repérer des myriades de mini-galaxies très loin de la nôtre.

"La formation d'étoiles va se passer à toutes les échelles"

Pour Roland Bacon, astrophysicien et chercheur au CNRS à Lyon, pouvoir observer ces filaments de gaz, est exceptionnel  "Le gaz, qui rayonne très faiblement, est très très difficile à détecter car il est ultra faible. Donc il a fallu développer toute une technologie, et ce qu'il nous dit, c'est qu'en fait la formation d'étoile va se passer à toutes les échelles y compris à des échelles très petites".

Ce gaz, l'hydrogène, n'est pas réparti partout dans l'univers, mais uniquement là où on trouve ces grands filaments. Et en dehors des galaxies, il y a du vide. Ces images, aujourd'hui, permettent d'en savoir plus sur cette toile cosmique si mystérieuses. 


Lire la suite sur Europe1