Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 534,52
    -52,03 (-0,69 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 827,24
    -42,88 (-0,88 %)
     
  • Dow Jones

    40 287,53
    -377,49 (-0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,0886
    -0,0014 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    2 402,80
    -53,60 (-2,18 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 716,69
    +272,34 (+0,44 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 388,04
    +57,14 (+4,29 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,25
    -2,57 (-3,10 %)
     
  • DAX

    18 171,93
    -182,83 (-1,00 %)
     
  • FTSE 100

    8 155,72
    -49,17 (-0,60 %)
     
  • Nasdaq

    17 726,94
    -144,28 (-0,81 %)
     
  • S&P 500

    5 505,00
    -39,59 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    40 063,79
    -62,56 (-0,16 %)
     
  • HANG SENG

    17 417,68
    -360,73 (-2,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2915
    -0,0032 (-0,25 %)
     

Les images des dégâts après les violentes intempéries qui ont touché la Drôme

Les images des dégâts après les violentes intempéries qui ont touché la Drôme

Des cascades de boue sur l'autoroute A7 et des rues de villages transformées en torrents. Le déluge qui s'est abattu dans la Drôme et les départements voisins lundi n'a pas fait de victimes, mais les dégâts sont importants. L'autoroute a notamment été coupée plusieurs heures au niveau de Valence en direction de Lyon, en raison d'un éboulement. Une situation "inédite" selon Vinci, le gestionnaire de l'axe.

130 interventions ont été rapportées par la préfecture, qui a fait état de "crues", tout en précisant qu'"aucune victime n'était à signaler", malgré les 1300 appels reçus par les secours, un chiffre relayé par France Bleu. Au moins 200 pompiers de la Drôme et des départements voisins ont été mobilisés.

"On pense que ça arrive jamais à soi"

Dans la commune de Saint-Sorlin-en-Valloire, deux lotissements ont dû être évacués et une dizaine d'habitants n'ont pas pu dormir chez eux. Un cours d'eau est passé par-dessus les digues et a tout inondé. Le centre de soins, envahi par les eaux, est fermé jusqu'à nouvel ordre.

"Le maire est passé avec un de ses adjoints, avec son 4x4, moi j'étais déjà avec les chiens et mon épouse dans notre véhicule. (...) On a été pris pour être évacués sur le centre social de la commune", explique Franck, un habitant sinistré qui a du quitter sa maison en urgence.

PUBLICITÉ

"On voit ça toujours à la télé, on pense que ça arrive jamais à soi, que ça arrive toujours aux autres, mais le jour où ça vous arrive, ça fait bizarre", partage-t-il avec émotion.

Ici, l'eau est montée jusqu'à au moins 50 centimètres et a tout ravagé. "[On a] des meubles en bois donc ça va tout absorber, donc on sait pas trop comment ça va se passer. Là, pour le moment, tout est mort."

Les pompiers toujours sur le terrain

Toute la journée, les pompiers ont multiplié les interventions. Plusieurs personnes piégées par les eaux ont pu être secourues. L'heure est maintenant à la gestion des dégâts.

"On attend le début de la décrue pour se projeter dans une phase de pompage et dans beaucoup d'endroits, les caves qui sont inondées sont en terre battue et boivent l'eau et donc on est plutôt dans une logique de reconnaissance", développe le Commandant Olivier Monteiro, responsable des sapeurs-pompier d'Anneyron-Epinouze, qui précise que des opérations d'évacuation des eaux ont également été conduites.

Dans la commune d'Albon, la rivière locale habituellement calme s'est déchaînée en quelques minutes. Plus loin, à l'hôpital de Saint-Vallier, de l'eau s'est infiltrée au rez-de-chaussée.

La Drôme, comme les départements voisins de l'Isère et de l'Ardèche, était en vigilance orange pour les pluies-inondations et pour les orages. De nombreuses routes restent encore coupées à la circulation.

Article original publié sur BFMTV.com