La bourse est fermée
  • Dow Jones

    35 086,71
    -281,76 (-0,80 %)
     
  • Nasdaq

    14 366,25
    -140,65 (-0,97 %)
     
  • Nikkei 225

    27 467,23
    -790,02 (-2,80 %)
     
  • EUR/USD

    1,1352
    +0,0022 (+0,19 %)
     
  • HANG SENG

    24 127,85
    +15,07 (+0,06 %)
     
  • BTC-EUR

    36 736,71
    -242,46 (-0,66 %)
     
  • CMC Crypto 200

    990,48
    -4,27 (-0,43 %)
     
  • S&P 500

    4 541,69
    -35,42 (-0,77 %)
     

Image du weekend: le drapeau européen de la discorde sous l'Arc de Triomphe

·2 min de lecture

Le drapeau européen n'aura pas été longtemps au vent sous l'Arc de Triomphe. Installé le 31 décembre 2021 pour célébrer la présidence française du conseil de l'Union européenne, il a finalement été retiré dimanche sous une pluie de contestations.

C’est une présidence qui s’amorce sur fond de controverse. Depuis le 1er janvier 2022, la France a pris la tête du Conseil de pour six mois. Le pays succède ainsi à la Slovénie qui le présidait depuis le 1er juillet 2021. Mais une polémique a eu tôt fait d'entacher cette première journée. Dès le vendredi 31 décembre, la classe politique française se tient vent debout qui plane pour l’occasion sous l’Arc de Triomphe de Paris. Symbole de cette présidence, la tour Eiffel, le palais de l'Elysée ainsi que d'autres monuments de la capitale et en régions se sont illuminés de la couleur de l’Europe. Un geste impulsé par l’Elysée qui a rapidement suscité les critiques des candidats de droite et d'extrême droite à . Face aux accusations, le secrétaire d'Etat aux Affaires européennes, , s’est justifié dans la foulée rappelant que “le drapeau de l'Union européenne n'a pas 'remplacé' le drapeau de la France, qui n'est déployé que pour les cérémonies".

Sous le feu des critiques, l’Elysée recule

Une “provocation” et un “véritable attentat à l’identité de notre Patrie” pour Marine Le Pen, la première personnalité politique à crier au scandale.

Si cette attaque ne semble guère étonnante de la part de la cheffe de file du Rassemblement national, est aussi montée au créneau. Sur Twitter, la candidate des Républicains a notamment demandé au chef de l'Etat de "rétablir notre drapeau tricolore à côté de celui de l'Europe sous l'Arc de Triomphe".

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles