Marchés français ouverture 6 h 31 min
  • Dow Jones

    30 814,26
    -177,24 (-0,57 %)
     
  • Nasdaq

    12 998,50
    -114,10 (-0,87 %)
     
  • Nikkei 225

    28 316,86
    -202,32 (-0,71 %)
     
  • EUR/USD

    1,2077
    -0,0007 (-0,06 %)
     
  • HANG SENG

    28 573,86
    0,00 (0,00 %)
     
  • BTC-EUR

    29 566,74
    -213,41 (-0,72 %)
     
  • CMC Crypto 200

    695,59
    -39,55 (-5,38 %)
     
  • S&P 500

    3 768,25
    -27,29 (-0,72 %)
     

Ils préfèrent les hommes aux femmes depuis le confinement

Lucile Bellan
·5 min de lecture
A gay man kissing his partner on the head while relaxing at home together.
A gay man kissing his partner on the head while relaxing at home together.

De nombreux français ont vu la situation sanitaire déclencher chez eux une prise de conscience et un besoin impérieux de changer des choses dans leurs vies. Certains ont essayé d’optimiser leur intérieur, d’autres de déménager pour de plus grands espaces, d’autres encore ont profité de la période pour bouleverser leur vie sentimentale.

Si certaines femmes ont choisi de profiter faire de 2020 une année de grand bouleversement dans leur vie sentimentale en fermant la porte aux hommes, certains hommes ont aussi entamé une réflexion qui va dans ce sens. Et si 2020 était l’occasion de changer de vie ?

“C’est lui qui a fait le premier pas et je ne m’y attendais pas du tout”

Tim a 25 ans, il est parisien et n’a jamais vraiment été en couple : "Depuis le lycée, je ne fais que papillonner de fille en fille. Ce n’est pas très sérieux et ça ne m’a jamais vraiment donné envie de m’engager plus que ça. Avant cette année, je préférais profiter et ça m’allait bien. Et puis, ce printemps, j’ai commencé à parler avec un type sur Twitter. On a commencé à échanger des réflexions sur des jeux vidéo auxquels on joue et des vidéos sur lesquelles on tombait. Et puis, au déconfinement, on a décidé de se voir pour un apéro. C’est lui qui a fait le premier pas et je ne m’y attendais pas du tout. Mais comme je suis d’une nature aventureuse, je me suis laissé faire avant d’être plus actif. On a commencé à partager du sexe en plus de super conversations. Au second confinement, on n’a presque pas réfléchi, il est venu s’installer chez moi."

VIDÉO - Le déclic de Louis : “J’ai eu envie, un jour, de dire que je rencontrais des hommes”

Le jeune homme ne souhaite pas parler de son orientation sexuelle et ne considère pas qu’il y a eu un vrai changement dans sa vie : "Je refuse les étiquettes. Je ne criais pas partout que j’étais hétéro quand je voyais des femmes... Je sais juste que c’est la relation la plus stable et la plus longue que j’ai eu dans ma vie. Et ça compte pour moi." Il ne voit pas cette histoire s’arrêter avec le prochain déconfinement, pour lui, la crise sanitaire n’a été que l’occasion de la rencontre.

Une envie de faire de nouvelles expériences

Émilien s’est toujours défini comme bisexuel : "J’étais en couple avec une femme avant le premier confinement et je ne lui avais jamais caché mon orientation sexuelle. Toutes les femmes avec qui j’ai été ont toujours été au courant.." Mais quand il se retrouve célibataire, au tout début du premier confinement, il décide qu’il est temps pour lui de faire de nouvelles expériences : "Je n’ai jamais été techniquement en couple avec un mec alors que j’en ai toujours eu envie. Un peu comme certains ont décidé d’arrêter de fumer ou de se mettre au jogging, moi j’ai décidé que j’allais désormais me concentrer sur les hommes."

VIDÉO - Anaïs nous parle de sa bisexualité : “Il y a une double violence pour les personnes bi”

Il s’inscrit sur une application de rencontre dédiée aux hommes et commence à draguer activement : "Cet été, j’ai fait quelques rencontres mais pas encore le grand amour. Je ne désespère pas, je m’amuse beaucoup. Et je m’adapte en fonction des annonces du gouvernement. Depuis un mois, je suis sage comme une image, ou presque. Mais j’ai déjà une liste de gens à rencontrer au moment de la réouverture des bars."

“J’étais juste coincé dans mes clichés”

Matteo a vécu une douloureuse rupture à la fin du premier confinement. Sa compagne depuis deux ans a préféré mettre fin à leur histoire parce qu’elle ne se projetait plus avec lui dans le contexte social et sanitaire actuel : "La Covid-19 lui a fait prendre conscience que si c’était la fin du monde, elle n’avait aucune envie de traverser ça avec moi." Le jeune homme souffre et remet toute sa vie en question. "Du point du vue du travail, je suis assez épanoui mais mes relations avec toutes mes ex ont toujours été à l’image de ça : à un moment, la fille se casse parce que je ne lui apporte pas ce qu’elle attend."

Il se demande alors si il n’est pas fait pour un autre type de relations et envisage de commencer à sortir avec des hommes : "Ça ne sort pas de nulle part chez moi, j’ai déjà eu un copain au lycée. Mais depuis, je m’étais concentré sur les femmes, certainement par conformisme et pour avoir le cliché du mariage avec le pavillon, le chien, les enfants. Je sais bien aujourd’hui que des hommes en couple peuvent avoir la même chose. J’étais juste coincé dans mes clichés, et le résultat n’a pas été brillant." Matteo s’inscrit alors sur une application de rencontre entre hommes et est très clair dans ses intentions dans sa description. Il veut une histoire sérieuse : "Pour l’instant, j’ai de longues discussions avec deux personnes qui me plaisent beaucoup. Mais j’attends que ça se tasse un peu pour organiser des rendez-vous. En tout cas, je me rends compte que c’est beaucoup plus simple pour moi. J’étais juste tout simplement plus fait pour ça que pour une relation de conte de fée avec une femme."

Dans le contexte sanitaire actuel, de nombreuses personnes cherchent à rester actives dans la construction de leur bonheur. Pour certains, cela passe par un changement drastique dans leurs relations. La quête reste la même : tous cherchent simplement à être plus heureux et plus épanouis dans cette période difficile et dont on ignore encore l’évolution.

Du même auteur :

>> Le Grand Swipe : “J’ai demandé sa main moins de trois mois après notre premier rendez-vous”

>> Le couple à l'épreuve du confinement : "Ça a fait grandir la frustration et on a souvent passé notre colère sur l’autre"

>> Le couple à l'épreuve du confinement : "Je ne sais pas à quoi ressemblera ma vie dans six mois à part que je serai toujours avec lui"